Oui, en 2022 l’ARCEP prévoit la fin de Freemobile, du moins de son itinérance sur le réseau Orange, mais de façon progressive comme l’évoque ce graphique :

freemobile arcep

Bon, certes, parler de haut débit fera rigoler tous les clients Freemobile, dont je suis, surtout ceux qui doivent se farcir l’itinérance bridée-bloquée-limitée sur Orange, hélas.

Mais au delà de l’aspect technique totalement bricolé de l’opérateur, le voir encore faire le coucou plus longtemps me dérange, moi client, car il n’aura ainsi pas d’incitation à se presser pour déployer encore plus rapidement ses antennes, et ainsi offrir un débit convenable à ceux qui payent entre 4 € et près de 20 € pour les moins chanceux.

Nous n’avons donc pas fini de nous moquer des débits 1G en roaming ou des débits 2G sur les antennes propres en 4G. Freemobile, ce n’est pas cher, et…. ce n’est pas cher, pas plus. Si vous voulez de la qualité, allez voir Orange/Bouygues par exemple, à un tarif normal, celui qui permet de financer un vrai et bon réseau.

 

Be Sociable, Share!