Et voilà, la nouvelle offre 4G illimitée de Bouygues Télécom est lancée, la 4GBox ! Annoncée comme apportant de super débits là où il n’y en a pas, moyennant l’accès à la 4G de l’opérateur bien entendu.

Sauf que voilà, si on fouille un peu, on découvre l’éligibilité à St Nazaire, second centre urbain de Loire Atlantique, parfaitement couvert en 4G par Bouygues Télécom mais tout aussi bien couvert en ADSL : TV, haut débit, et une partie de la ville couverte en fibre optique ! Euh… c’est ça le désert haut débit annoncé par l’opérateur en béton ?

A contrario, prenez Pontchâteau, un peu plus de 10 000 habitants en 2014, une couverture 4G parfaite avec un relai situé vers le principal poste de transformation électrique, un relai qui couvre bien au delà, y compris vers des zones où l’ADSL est pauvre : eh bien non, pas d’éligibilité 4GBox, sur Crossac non plus, une ville également couverte en 4G.

C’est du coup un peu étrange, difficile à comprendre, peut-être Bouygues Télécom pourra-t-il préciser un peu mieux ses conditions d’accès à la 4GBox, fournir une carte des relais 4G éligibles car visiblement il ne suffit pas d’avoir une couverture 4G et un ADSL faible (faible comment d’ailleurs ?). Ici par exemple, avec un ADSL de 5 Mbps, pas d’éligibilité TV chez l’opérateur, eh bien non, pas de 4GBox alors que la 4G est présente et performante : je ne comprends pas !

Faut-il alors attendre un peu, attendre que les relais soient dimensionnés pour supporter les connexions de la nouvelle offre ? Faut-il attendre que la fibre arrive sur les relais ou qu’ils soient mieux reliés au monde extérieur, via un FH Gigabit par exemple ? Autant de questions qui mériteraient un peu de précision non ?

Attendons maintenant de voir les évolutions, l’ouverture de nouvelles zones d’éligibilité, à condition toutefois de pouvoir rapidement disposer d’une carte précise car pour le moment le flou est artistique, et quand il y a un tel flou, il y a forcément un loup, gaffe…

 

Be Sociable, Share!