Nous avons à peine assez de couverture 4G sur le territoire français que Dame 5G pointe déjà le bout de sa coiffe. Quand j’étais gamin, maman me disait toujours de terminer ce que j’avais commencé, mais là visiblement ce n’est pas le cas, loin s’en faut.

Ajoutons qu’à l’heure actuelle, disposer d’une connexion 5G et l’utiliser à plein débit, ce serait une façon de griller son forfait de 20 ou 50 Go en quelques secondes : ridicule ! 5G, ce sera l’occasion de basculer sur du 700 MHz, plus « pénétrant » dans les bâtiments, mais tout le monde n’en profitera sans doute pas, sauf à payer fort cher, comme de coutume en France. 5G, ce sera aussi l’occasion de réviser les usages et surtout les volumes de données : plus question de n’avoir que 50 Go si le débit permet une consommation instantanée du forfait. Au contraire, pourquoi n’assisterions nous pas à une évolution vers du tout illimité ?

Chez Blogwifi, nous l’avons évoqué voici déjà des années, bien avant que Bouygues Télécom ne se décide à lancer sa 4GBox. Avec la 5G, ce serait d’autant plus d’actualité, sauf à créer des forfait de 1 To, 20 To ou 5 Po pourquoi pas. Au final, nous arriverons de toute façon un jour ou l’autre à basculer sur une réelle mobilité, de la même façon que le téléphone filaire de France Télécom est désormais devenu un portable avec voix illimitée en France et souvent en Europe même : alors pourquoi ne pas inventer des usages 5G totalement libres de tout volume ?

Ah oui, la réponse des opérateurs sera forcément qu’il faut bien trouver une raison de taxer ci ou ça, car avec l’Europe des télécommunications, avec l’illimité voix, les SMS/MMS gratuits mais en chute libre, où trouver de juteux Euros pour encore conserver des marges confortables pour les différents actionnaires et les fonds de pension de Trumpland ? 🙂 En fait, ce n’est pas tant la technologie qui nous limite, que la gourmandise de ceux qui la possèdent.

Allez, je fais un pari : Freemobile investit une fortune chaque année dans de nouveaux sites, il complète son réseau bricolé, l’améliore, même si c’est lent et pour le moment peu visible, installe des relais 3G/4G à foison, et récupère régulièrement des pigeons clients lors de régulières ventes privées. Une fois le réseau complètement mis en place, une fois les besoins de financement réduits à la maintenance annuelle des installations, qui dit que St Xavier n’ira pas sortir un forfait totalement illimité, par exemple via une Freebox qui permettra à tout un chacun de venir se connecter à internet, ou via un forfait Freemobile illimité en data, offrant une couverture Européenne complètement mobile ?

Et puis Bouygues, avec son réseau 4G en constant déploiement, qui dit qu’il ne basculera pas lui aussi sur des offres nationales illimitées pour contrer les ignobles machinations du coucou des télécoms ? Casser les codes, c’est ainsi que cela semble désormais fonctionner dans l’ignoble monde des télécoms, ignoble depuis l’arrivée du 4ème opérateur car rien n’est désormais plus comme avant : il faut trouver de nouvelles idées, de nouveaux modes de fonctionnement, de nouveaux usages.

Je fais le pari que d’ici 2020 nous aurons de belles surprises, et que l’adjectif « illimité » deviendra LA norme. Et vous ?

 

Be Sociable, Share!