Quoi de mieux pour avoir une idée sur un produit que d’aller voir ce qu’il a dans le ventre ? Aussitôt dit, aussitôt fait, voici la nouvelle caméra IP Aircam dans sa plus stricte intimité.

Une fois le boîtier plastique démonté, voici ce que vous allez pouvoir observer :

Aircam, module complet

Vous noterez que l’Aircam se compose de trois parties distinctes, de gauche à droite :

  • le module vidéo avec son capteur et une lentille ajustable/amovible
  • la platine de gestion
  • la platine ethernet
Détail amusant : regardez en bas à gauche de la platine de gestion la mention USB évoque visiblement des possibilités supplémentaires. Même chose pour la mention MIC en haut à gauche, un possible microphone d’ambiance visiblement. Tout en haut, un port reste libre, avec les mentions T, R, G… mystère :

Platine de gestion

Passons maintenant à la petite platine vidéo :

Platine vidéo et objectif

Elle est connectée sans soudures sur la platine de gestion, ce qui permet un éventuel déport pour une intégration particulière. Le petit objectif est réglable mais surtout interchangeable : vous avez besoin d’un zoom ? Remplacez le simplement, Ebay est rempli d’objectifs à bas prix qui feront votre bonheur ! Vous remarquerez le capteur vidéo au centre de la platine. A noter la présence d’un joint d’étanchéité, visible sur la photo ci-dessus, joint qui est comprimé lors du montage de la platine sur le boîtier plastique et joue donc parfaitement son rôle de protection. Inutile par contre de vouloir immerger l’Aircam, ce n’est pas du tout l’idée 😉
Terminons par une vue des différents éléments démontés :

Platines démontées

Be Sociable, Share!