Et voici venir la chinoiserie du jour, sous la forme d’un point d’accès WiFi encastrable, un appareil sympa sur le papier car supposé vous offrir quelques fonctionnalités intéressantes :

  • une connexion à 150 Mbps
  • un bouton marche/arrêt
  • une prise USB 2A pour recharger vos smartphones et tablettes
  • deux ports LAN pour venir brancher des périphériques réseau
  • une prise RJ11 pour un branchement téléphonique, si jamais…

apmural1

En fait, l’appareil semble se contenter du 802.11g, c’est à dire 54 Mbps, largement assez pour surfer, sans doute un peu moins si vous aviez envie de profiter de la fibre optique de l’appartement. Bon, ok, à 20 € le module, on ne pouvait pas espérer la Lune, ne rêvons surtout pas vue la provenance asiatique de la bestiole et le site de vente (dx.com).

La mention 3G sur la prise USB m’interpelle : pourrait-on venir brancher un modem USB 3G ? Affaire à creuser, j’avoue ne pas avoir eu le temps d’approfondir la question pour le moment, mais sachez qu’une page de la doc chinoise semble en parler… si seulement je comprenais 🙂 A suivre donc !

Au dos, nous retrouvons :

  • une entrée pour alimentation 220 V : pensez à venir protéger les vis une fois les connexions vissées…
  • une entrée pour téléphone (2 fils)
  • une RJ45 pour venir brancher votre réseau local

apmural2

Il vous faudra trouver une boite d’encastrement carrée, pour cloisons pleines ou creuses selon votre habitation. La face avant du module se déclipse, donnant accès à deux trous pour venir visser l’ensemble et l’encastrer.

Nous reviendrons sur cet appareil une fois mis en place sur notre réseau : un tout petit prix en Asie, des fonctionnalités limitées mais suffisantes, il devrait pouvoir s’intégrer sans trop de soucis dans une habitation connectée.

 

Be Sociable, Share!