Je m’amuse toujours de voir les billets consacrés à Apple, et surtout de voir l’engouement que suscite toujours la Pomme. Prenez par exemple une ouverture de magasin : on vous inonde de photos montrant la file d’attente, montrant les gentils organisateurs en pleine excitation, on vous grave sur papier la disposition intangible du mobilier, bref, on en fait un max pour… une ouverture de magasin !!

Rendez-vous bien compte : il s’agit d’un SIMPLE magasin, un endroit fermé où on expose des produits, où vous pouvez les tester, et où, si votre compte bancaire le  permet, vous pourrez même acheter et repartir avec. Ce n’est qu’une surface de vente, pas le Temple de la Pomme Secrète, pas le siège social des Témoins de Jeveuxpas, rien qu’un magasin. Et pourtant des tas de gens, j’allais même écrire « gogos », se mobiliser pour monter cette ouverture en évènement national !!

Pire, ou mieux encore, vous choisirez, le désormais régulier Keynote, cette conférence Apple qui se tient aux USA, avec le gourou-Steve aux commandes : on en parle 3 semaines avant, on spécule, on tire des plans, on suppose, on prédit, on en parle 3 semaines durant, et on essaie aussi d’en parler jusqu’à la prochaine conférence ! Certes, Apple a révolutionné bien des pratiques, et je suis bien placé pour en parler, rédigeant ce billet sur un appareil conçu par la firme de Cupertino, mais quand même…

C’est toute la force marketing d’Apple qui apparait là, sa propension a faire du buzz, à lancer des pistes discrètement, à laisser fuir ce qui ne devrait pas l’être, bref, à toujours créer un mouvement, toujours faire en sorte qu’on parle, qu’on suppose, qu’on s’interroge. Génial non ? Oui, mais souvent énervant de voir à quel point les blogs spécialisés Pomme reprennent l’information. C’est en fait un petit peu ce qui peut se passer dans un pays : on occulte la politique politicienne et les lois à voter par d’autres affaires, un brin plus sensationnelles. Du coup, on a les mains libres pour faire ce que bon nous semble.

Triste époque où tout se base sur de l’apparence, sur de la fumée, où le buzz a force de loi par rapport aux faits, où l’évènement est érigé au rang de divinité… 🙁

 

Be Sociable, Share!