Souvenez-vous de cette escroquerie par carte bancaire, cf ce billet, et l’incompétence du Crédit Agricole pour donner une suite judiciaire à cette affaire en s’associant à ma plainte.

Je viens de relancer le service de gendarmerie compétent, voici la réponse :

« Je vous donne quleques nouvelles de ce type d’affaire : notre service s’est particulièrement investit dans ce type d’escroquerie depuis plusieurs mois et les investigations ont permis de cibler plusieurs commanditaires agissant depuis l’afrique francophone principalement . Les personnes recrutées (les mules) qui ont été auditionnées sont également généralement victimes, comme vous le soulignez, pensant généralement avoir un « travail » légal , avec faux contrat… Elles ne sont quasiement jamais rémunérées et s’aperçoivent du système lorsqu’elles sont elle-même visées par des plaintes pour des achats effectués à leur nom.
Les unités de gendarmeries et de police du terrain sont elles même confrontées à cette problèmatique et il est difficile d’enrayer ce phénomène. De plus, les pays africains abritant ceertains commanditaires sont particulièrement instables , ce qui ne favorise pas une action rapide sur le plan judiciaire.
Les investigations sont en cours, parallélement à une sensibilisation des commerçants sur ce type d’escroquerie…
« 

J’ai également relancé un journaliste de Rue89 qui s’était saisi du dossier voici bientôt un an, sans nouvelles pour le moment.

Aujourd’hui, c’est un rendez-vous avec la responsable de mon agence bancaire qui apportera peut-être un peu de lumière sur la position du Crédit Agricole Atlantique Vendée et son refus de s’associer à ma plainte, au risque de la voir purement et simplement classée.

Je me prends soudain à rêver que ma banque assiste enfin le client que je suis et s’engage concrètement dans la lutte contre ce genre de réseau, clairement identifié si j’en juge l’email reçu de la cellule d’enquête spécialisée.

Imaginez la pub : « le Crédit Agricole aide à sécuriser les transactions de ses clients et permet de bloquer les agissements d’un réseau d’escrocs en établissant une protection pour les marchands !! » C’est tout de même mieux que la pub actuelle : « le Crédit Agricole n’a rien fait pour aider ses clients et se désolidarise de toute plainte, préférant encaisser les frais de carte bancaire et se réfugier derrière des conditions générales d’un autre âge, créées avant le développement fulgurant du commerce en ligne. »

MAJ 17/01/11 : entretien fort instructif avec le responsable de l’agence bancaire, peu ou pas au courant de cette histoire, à qui j’ai pu renouveler ma demande de justice, en espérant que le Crédit Agricole Atlantique Vendée soit enfin sensible à ce soucis qui ne touche pas qu’un seul et unique petit client mais qui a pris la forme d’un véritable réseau organisé. A suivre donc, voyons si ma banque osera s’impliquer et me permettre de ne pas voir l’affaire simplement classée sans suites.

Be Sociable, Share!