Le déploiement de l’infrastructure 3G et Wimax semble enfin avoir trouvé une utilisation, mais hélas pas celle que nous aurions pu espérer : le Ministère de l’Intérieur vient d’annoncer via son porte-parole, M. Fischer, une expérimentation portant sur ce que nous pourrions appeler une boîte noire.

Cette boîte prendra place à l’intérieur de tout véhicule, branchée sur le capteur d’accélération et l’ordinateur de bord pour les voitures récentes, ou simplement couplée à un GPS et un accéléromètre (Samsung pourrait fournir ce capteur, identique à celui des iPhones). Elle sera chargée d’enregistrer sur une durée d’une semaine toutes les allures, les transmettant en WiFi lors d’un passage à un péage (90% des péages sont équipés de points d’accès Cisco 802.11b/g/n utilisant les antennes des accès RFID de type Pass), en 3G si aucun point de collecte n’est présent, voir en Wimax lors d’un déplacement dans les zones couvertes par Altitude Telecom / Ineo.

Les informations recueillies serviront à votre concessionnaire si vous avez au préalable donné votre accord (statistiques, révisions, détection anticipée de pannes), mais également à l’établissement de contraventions prévisionnelles, une nouvelle catégorie destinée, pour le moment, à prévenir et éduquer (dixit M. Fischer),  mais qui seront d’ici 2013 transformées en des contraventions tout à fait exploitables par le Trésor Public, avec les pertes de points adaptées.

En plus clair, dépassez les limitations sur l’une des 1200 zones prédéfinies au préalables par l’ensemble des Préfectures, et vous aurez le bonheur de recevoir directement la contravention dans votre boîte aux lettres, signalée par la boîte noire du véhicule.

Seules les motos échappent pour le moment à l’expérimentation, la miniaturisation du module n’étant pas suffisante pour une intégration sans soucis.

Bienvenu dans le pays de la liberté, liberté qui s’arrête d’un seul coup en ce début Avril, j’en ai peur… 🙁

Be Sociable, Share!