Les grandes manoeuvres semblent continuer pour se partager Bouygues Telecom, ses clients, ses fréquences, ses magasins.

N’en doutons pas, Freemobile pourra sans aucun doute en tirer le meilleurs parti s’il récupère tout ou partie du réseau 3G/4G plutôt performant de l’opérateur. Espérons alors que personne n’ai ensuite l’idée de venir tripatouiller dans ce qui marche, et ne transforme pas l’existant performant en réseau en carton : pas de débit, couverture réduite, SMS aléatoires, s’il faut en juger par les différents Tweets de la dernière semaine sur l’actuel déploiement de l’opérateur bricolo.

Je pense ensuite aux clients, avec une rumeur qui laisse supposer que B&You sera revendu à SFR, les pauvres. Connaissant le peu d’efficacité du sévisse clients de l’opérateur au carré rouge pour l’avoir déjà utilisé depuis le rachat par Drahi, j’imagine déjà les migrations qu’il va y avoir, sans doute vers Orange en priorité, le temps que Freemobile ait totalement pris la main sur les différents relais 4G Bouygues.

Mais une fois cette prise en main effectuée, si tous les relais Bouygues deviennent alors Freemobile, il y a fort à parier que la qualité du bricolo franco-français va être enfin propulsée vers le haut, captant alors les clients jusqu’alors réticents à payer pour si peu de débit. Et là, Orange et SFR pourront se faire du soucis, surtout si St Niel décidait de tester une formule 4G totalement illimitée, une façon de distribuer un peu partout un réseau internet domestique, à moindre frais, sans d’énormes coûts d’infrastructure, une sorte de pseudo-fibre radio. Après tout, Bouygues avait déjà des offres Bbox 4G pour les professionnels, mais en limitant les volumes de données, alors pourquoi pas un Nième coup d’éclat ?

freemobile_sim

Be Sociable, Share!