Le mariage pour tous, c’est aussi valable dans le secteur des télécoms, où SFR et Bouygues Telecom viennent de se dire « oui » Vendredi dernier, pour le meilleur sans doute.

C’est en effet une entité juridique commune aux deux opérateurs qui sera chargée de la gestion de sites radio communs. Ainsi, vous n’aurez plus d’un côté un pylône SFR, de l’autre une tour Bouygues, mais un seul et unique équipement, un seul et unique matériel, chargé de diffuser les réseaux 2G/3G/4G des deux opérateurs.

Le résultat sera une meilleure couverture, un avantage incontestable pour SFR dont le réseau semble en dessous de celui de Bouygues Telecom, et une économie financière pour les deux larrons.

Reste à savoir comment seront organisées les fréquences, si l’un aura accès aux fréquences que l’autre n’a pas remporté aux enchères, ou si tout sera complètement mis en commun, ce qui serait là encore un avantage indéniable.

Reste aussi à espérer que les réseaux ainsi créés seront correctement dimensionnés pour ce qui concerne leurs sorties internet : FH haut débit ou fibre, sinon peu d’espoir de conserver une qualité de réseau correcte.

Détail : l’entité commune ne s’occupera que des sites hors des zones denses, il n’est pas prévu de la faire agir dans les grandes agglomérations françaises pour le moment.

Verdict de l’opération ? D’ici 2017, date à laquelle la nouvelle infra sera en place logiquement, si aucune loi ou législation franco-française ne vient bousculer la bonne volonté des opérateurs d’ici là.

 

 

Be Sociable, Share!