Hadopi, la pire hérésie qu’une démocratie ait pu inventer, mais heureusement le contournement va être rapide, et relativement simple… On sort du sujet du blog ? Oui sans doute, mais un coup d’humeur ne fait pas de mal parfois 🙂

Commençons par la sécurisation des données : Hadopi va-t-il arriver à décrypter une liaison SSL en Peer-to-Peer ? J’en doute….

Le piratage des accès wifi non sécurisés : là, on tombe dans la délinquance la plus totale, mais n’est-ce pas non plus un aspect négatif de cette loi liberticide ? A n’en point douter, Albanel n’y a pas pensé, « anéfè »….

La récupération des fichiers qui nous intéressent via des serveurs hébergés dans des « paradis légaux » ? Oui, c’est encore possible, mais il faudra s’abonner à un service de newsgroups, utiliser le logiciel Grabit ou assimilé, bref, pas simple et pas économique.

Plus simple encore, le streaming vidéo ou le téléchargement direct du fichier : là on ne verra rien, les dictateurs d’Hadopi ne pourront pas distinguer un film d’un simple fichier Word, surtout avec un cryptage SSL en place ! Encore une fois, Hadopi tombe à l’eau, Madame Christine a encoure tout faut : « DÉFAVORABLE !! »

Dans tous les cas, ceux qui voudront télécharger « illégalement », ces mécréants de l’internet, un refuge de pédophiles et de délinquants, ne l’oublions pas, pour parodier (si peu…) un certain député Lefebvre, ceux là vont devoir mettre la main au porte monnaie, payer ce qu’ils auraient pu après tout débourser pour une licence global qui, elle, aurait eu le mérite de contenter tout le monde !

Envie du dernier MP3 de tel ou tel artiste ? Vous allez l’écouter sur Deezer, Jiwa, ou tout autre service de streaming gratuit, et l’enregistrer avec Freecorder !! C’est simple, rapide, non automatisé toutefois ! Contourner Hadopi ? Oui, là encore on y arrive, avec un peu de patience le fan de musique aura bientôt sa bibliothèque, et cela GRATUITEMENT !! Pillage ? Sans doute… ou pas…

A qui va profiter Hadopi du coup ? A tous, sauf aux artistes, sauf aux ayant-droits, car tant que l’économie numérique n’aura pas été créée dans notre beau pays, le téléchargement continuera à ressembler à un pillage, à juste titre ou pas d’ailleurs.

Tiens à ce sujet, toujours aucune réponse à mon envoi du livre « Internet pour les Nuls » au ministère de la Culture…. Cela étonne quelqu’un ? Moi non, pas vraiment, il n’y a pas de débat sur ce thème dans notre pays et il n’y en aura jamais. Que fera Albanel après son ministère, car il y aura forcément un jour un « après » ? Personnellement, j’hésiterai à reconfier un quelconque poste à responsabilité à une femme qui est devenue le pantin des puissants lobbys des majors du disque et des médias… Après, c’est vous qui voyez, vous qui détenez le bulletin de vote en tant que citoyen Français;-)