Ce que vous allez lire est basé sur une expérience réelle, vécue en nos locaux, situés en pleine campagne, loin de ces lignes adsl dégroupées ou fibrées qui font les choux gras des médias informatiques & internet. Le ton est volontairement humoristique et ironique, n’en prenez pas ombrage 🙂

Avant toute chose, un bon accès WiFi repose sur une connexion ADSL qui tient la route. Nous avions donc fait confiance à un fournisseur « gratuit », proposant moultes et moultes fonctionnalités, des appels illimités sur Mars et partout en Europe, etc… 🙂 Au début, tout rose, plein débit, et puis soudainement, plus de synchro, plus rien. Après autant de tentatives de joindre un service client injoignable que d’emails envoyés, après avoir entendu que la ligne adsl qui, 2 mois auparavant, supportant sans problèmes 7 Mbps, ne pouvait pas dépasser 1 MBps, nous avons décidé de renvoyer ce « gratuit » chez lui ! 🙁

Nous avons donc tenté une nouvelle expérience, faire du NEUF en ADSL… La box installée, synchro proche de 7 MBps, mais le débit ne dépassait jamais 2 Mbps :

  • test de ligne avec France Telecom : RAS, tout est ok !
  • vérification de la configuration du DSLAM : RAS chez FT…
  •  contact avec le service client : là on se croirait revenu chez notre gratuit précédent, « langue de bois telecom bonjour… « :-( C’est forcément de notre faute, bien entendu, ils n’y sont pour rien.

2 mois plus tard, au revoir cet adsl NEUF, bonjour Agrume et sa « boîte vivante ».

Ah oui, précision : nous avions une ligne Orange depuis le départ, synchro à 7 MBps en permanence, jamais de coupures. La ligne des autres FAI était techniquement identique : même longueur, même diamètre de câble, tout était identique !!

Donc, l’agrume en remplacement, synchro immédiate, 7 Mbps. Test de débit :  7 Mbps, alors que notre FAI gratuit nous avait craché-juré qu’on ne pouvait aller au delà de 1 Mbps 🙂 🙂 🙂

Renseignements pris, en zone non dégroupée, les FAI qui louent des capacités de ligne ADSL à France Telecom paient un forfait au volume. Pas étonnant donc que le débit soit limité, sinon le forfait serait rapidement dépassé ! Et pourtant, est-ce que limiter à 2 Mbps une ligne qui peut aller bien au delà est vraiment un geste commercialement correct… ? On est en droit de s’interroger alors que dans les publicités avec une blonde ou un crétin, on vous promet la Lune, voir plus encore 😉

Conclusion : en zone non dégroupée, non fibrée, non câblée, la solution pour avoir un débit stable s’appelle Orange, sur la seule base de notre expérience du moins. Conclusion partisane ? Non, nous n’avons aucun lien commercial avec ce FAI, nous ne nous basons que sur des faits, sur un vécu tragique avec deux fournisseurs qui promettaient monts et merveilles et qui n’ont pu fournir que perte de temps, d’argent, et de débit. C’est en tout cas Orange que nous recommandons à nos clients qui voudraient établir une couverture WiFi en zone blanche, nous refusons de nous engager sur un résultat efficace avec d’autres, hélas, trois fois hélas. La qualité se paie, mais au moins le débit sera présent !

Be Sociable, Share!