Un artiste, vous n’en doutez sans doute pas, c’est parfois exigeant, demandeur, et même ch…ant, il faut le dire, le mot est lancé 🙂

Aux Vieilles Charrues, certains ont eu des exigences un peu particulières. Replantons le décor : vous vous trouvez au milieu d’un immense champ, champ dans lequel durant quelques semaines vont arriver le courant, le téléphone, l’adsl, le wifi, les téléphones DCT, de nouveaux relais 3G, etc. En gros, un monde tout nouveau et tout neuf s’installe de façon totalement temporaire : dans un mois il n’y aura plus rien !

Et c’est à cet endroit là que certains groupes ont demandé à avoir des connexions FILAIRES à 4 Mbps down / 2 Mbps up, demandé à avoir des réseaux séparés car ils ne peuvent pas encadrer telle ou telle autre personne susceptible de partager le même réseau, pour ensuite finir par accepter d’avoir du WiFi ! Solution simple : un routeur WiFi sur le toit, emballé dans un sac plastique pour résister au soleil Breton, deux câbles ethernet qui en partent pour donner l’impression d’avoir eux réseaux ! Le débit ? Oui oui, en plein milieu d’un champ nous avons du SDSL, c’est bien connu, ne vous en faites surtout pas 😉 Deux claques et au lit sans dîner !

Pour faire simple, certains ont trouvé LA solution : devant les trois bus suréquipés et tout confort d’un groupe bien connu se trouvait une parabole avec deux connexions coaxiales, destiné à récupérer internet par satellite ! Autonomie totale, pourquoi s’ennuyer après tout ? Ah bien sur, dans chaque bus un point d’accès WiFi, c’est le minimum 😉

Cela ne fait que commencer, nous aurons sans doute l’occasion de présenter de nouveaux délires d’artistes dans les jours à venir…

C’était Radio Ragots, en direct de Carhaix, centre Bretagne ! 😉

Be Sociable, Share!