Selon La Dépêche, source d’information oh combien impartiale quand il s’agit du Wimax…., des tas de pylônes auraient été implantés de façon totalement illégale, sans permis de construire alors qu’ils dépassaient les 12 m de hauteur.

Dura Lex Sed Lex, il faudra bien que la loi s’applique, si toutefois ces allégations journalistiques s’avéraient fondées.

Source : La Dépêche

Be Sociable, Share!