« Tu ne viens plus cette année ? », me demande-t-on par email…

Eh bien non, je ne viens pas, simplement parce qu’on a eu la délicatesse de ne pas me le demander, simplement parce qu’on a oublié de m’en parler, simplement encore, parce que je n’ai rien demandé, et n’ai donc pas reçu de contact, en dépit d’un partenariat fort ces trois dernières années. Parfois l’amitié c’est aussi cela, tester, voir si on est désiré, souhaité, juste toléré, ou devenu indésirable. Parfois l’amitié c’est aussi de ne pas savoir se taire, mais aussi de ne pas se lancer dans des procédures judiciaires pour obtenir à tout prix gain de cause alors qu’un contrat n’a pas été respecté.

Etrange oui comme ces partenaires peuvent-être sollicités pour obtenir le maximum, j’allais même dire pressés, comme un citron, ou pire encore, considérés comme de la nourriture pour le requin qu’est cette immense machine à fête. Infracom est tout petit, TOUT petit, et ne demandait rien, juste quelques lignes sur une page d’accueil, des lignes pourtant actées dans un contrat de partenariat, promesse vaine et non tenue, merci encore pour ce manque de visibilité en 2011, les amis

Non je ne viens sans doute pas cette année, las d’avoir si peu demandé pour avoir tellement peu reçu, las d’avoir été contraint de lever le ton pour obtenir des miettes. Non je ne viens pas cette année, je n’ai pas envie de dépenser de l’argent pour le simple plaisir de venir, je ne suis pas une potiche pour émission de TF1, je ne suis pas un figurant qui adore patauger dans la boue en faisant semblant d’y prendre du plaisir, balançant des sourires convenus et des petites phrases pré-programmées.

Non non, je ne crache pas dans la soupe, une soupe froide et amère si je devais de nouveau l’avaler en 2012 : j’ai vécu trois années plutôt sympa avec vous, non, rien de rien, je ne regrette rien, sauf peut-être cette absence de contact, cette façon d’avoir zappé, cette impolitesse de ne pas avoir osé dire « tu sais, on sait faire, on n’aura pas besoin de te faire déplacer en 2012, mais merci pour ce que tu as fait ces trois dernières années, on a passé de bons moments, tu nous a bien aidé à démarrer notre couverture WiFi intégrale, nous aidant à économiser tellement d’argent…« . Ben non, cela ne s’est pas produit, mais c’est sans doute tant mieux après tout hein ?! Ainsi fonctionne le grand spectacle, rouleau compresseur infernal, ignorant les petits, discutant avec les puissants, simulant des amitiés… vaines… 🙁

Kenavo An Erer Kozh, Ciao les Vieilles Charrues !!

 

Be Sociable, Share!