« Doit-on avoir peur des ondes WiFi ?« , c’est par ce titre accrocheur que Greenzer.fr s’interroge sur la nocivité des ondes.

Seulement voilà, le WiFi n’est pas un rayonnement mais une norme, un protocole, utilisable sur 2.4 GHz (802.11b/g/n) ou 5 GHz (802.11a/n). L’amalgame consistant à uniformiser les avantages et inconvénients de deux gammes de fréquences bien différentes ne tient donc pas !

Le début de l’article est lui évocateur de ce bel amalgame que nous allons retrouver tout du long :

« Les ondes wifi sont partout. Elles agissent et s’infiltrent insidieusement dans notre quotidien par les antennes-relais de téléphonie ou « grâce à » nos installations. » Allons-y gaiement donc, mélangeons le WiFi avec la téléphonie mobile, cela facilite la diabolisation de tout ce qui rayonne : après tout, moins on en sait, plus on en parle, moins on étudie, plus on cherche à tirer des conclusions hâtives basées sur… RIEN 🙁

Autre extrait, « Ces études parlent même de corrélations avec Alzheimer […]« , oui mais encore faudrait-il développer, car si j’ai bonne mémoire, l’étude qui a été menée aboutit à une amélioration POSITIVE d’Alzheimer ! Rendez-vous compte, ces ondes nocives aideraient à soigner ! Trop c’est trop, il faut absolument éviter de le mentionner dans l’article !

Je vous laisse découvrir ce chef d’œuvre scientifique sur le site de Greenzer.fr et relever vous même les perles et autres incohérences de cet article, bien représentatif de la folie du tout et n’importe quoi dans le domaine, mélangeant à volonté WiFi et antennes de téléphonie mobile, WiFi et Wimax et ainsi de suite !