Nombre de messages sur les forums font état de niveaux hauts (HIGH) sur les ports GPiO des ESP8266, conduisant à des situations pas forcément enviables si vous y avez raccordé des relais. En clair, vous vous retrouvez avec du 3,3 Vcc sur chaque broche de GPIO un fois l’ESP8266 sous tension. Bien entendu, on peut venir rétablir la situation avec un init.lua qui commandera aux ports de se couper, mais vous aurez toujours une demi seconde d’activation, cela ne changera rien.

Sur ce billet, nous avons vu comment commander un relai, au moyen d’un transistor 2N2222 et quelques résistances :

esp8266_relay

Nous allons y ajouter un inverseur, toujours avec un 2N2222 :

esp8266 inverseurBranchez le GPiO sur IN, puis la commande du relai (schéma au début du billet) sur OUT. Vous enchainez donc deux montages à base de 2N2222. Pour activer le relai, il faudra valider un port sur LOW et non HIGH : 0 V sur le GPiO => relai activé ! Simple non ?

On peut envisager un montage avec un circui intégré inverseur, plus compact, mais pour juste un ou deux relais, l’intérêt est peu évident. Les bricoleurs pourront réaliser une platine avec l’inverseur et le 2N2222, tout ça en CMS : compact, simple, mais nécessitant un peu de matériel pour produire le montage.

 

 

 

Be Sociable, Share!