Un petit écart sur le sujet du blog, mais ce qui s’est passé hier soir semblait tellement hallucinant qu’il fallait réagir. C’est au 20h de France 2, après un Nième sujet anxiogène sur les attentats barbares voici venir un « sondage »; entendez par là qu’on envoie un journaleux (= journaliste sans envergure et sans réflexion) se balader avec un micro et une caméra pour écouter la parole des gens, tout en leur posant des question un peu orientées.

Là, notre journaleux de terrain débute sur Nice, forcément : avez-vous peur ? ben oui… forcément qu’il a peur le monsieur sur son bout de plage. Il va poursuivre vers un groupe de retraitée, et forcément oui, quelque chose a cassé dans notre pays, on a peur M’ame Michu, oh ben oui qu’on a peur. On termine en rentrant vers un pays plus civilisé, Pâââââris la Défense et, oh c’est dingue, là ici aussi c’est angoisse et peur, damned, comment est-ce possible ?!

Perso, ce genre de reportage bidon, bidon car orienté, me fait flipper, il ne représente rien sauf l’opinion du journaleux à la rigueur, et je suis surpris que France 2 laisse diffuser ce genre de propos le soir à une heure de grande écoute.

Oui la France a été touchée, comme la Belgique, l’Allemagne, pour se cantonner à l’Europe, et ce n’est pas fini, dites le vous bien. Mais je refuse de faire le jeu des journaleux sans neurone, de dire que le vivre ensemble est cassé, d’avoir peur à chaque moment, de rejeter mes amis musulmans en faisant un joli amalgame à odeur de merde-FN.
Non, je vis, je fais sans doute plus attention, c’est évident, mais je vis, je continue de sortir, je continue de croire en l’ Homme, de conspuer ces religions supposées nous apporter amour et paix qui ne font qu’enfermer la réflexion dans des dogmes et des pratiques parfois d’un autre âge.

Après tout, je suis dans un pays LAÏQUE, c’est à dire que j’accepte de l’autre ses croyances, même si je ne suis pas forcément obligé de les pratiquer. L’autre, cet inconnu, celui qui est différent est supposé m’élever, dixit St Exupery en son temps. C’est difficile de faire le pas, c’est difficile de tout accepter ou parfois de comprendre les traditions venues d’autre part, mais écouter, regarder, apprendre c’est aussi faire un pas vers celui qui nous faisait peur, et parfois mieux le comprendre. Et si ce pas vient aussi de cet inconnu, si lui aussi s’adapte au pays qui l’accueille, s’il sait infléchir ce qu’il est, alors nous avons toutes les chances de bien vivre ensemble, sans communautarisme, liés par notre République et ses valeurs d’Egalité, de Liberté, de Fraternité, et de Laïcité.

Alors petit journaleux de Rance TV, la TV qui baisse, qui baisse, sache que moi, téléspectateur je ne suis plus dupe. J’ai déjà zappé les délires visuels de BFM TV, nid d’origine de nombre de journaleux dédiés au tout-image-à-tout-prix, j’ai zappé les journaux de 13h de TF1 pour ne plus subir la non-neutralité de Pernot, je suis tout à fait capable de zapper également tes reportages orientés, un peu à la façon de « la France a peur » de Gicquel. La presse écrite, de préférence étrangère, reçoit de plus en plus mon approbation, permettant d’éclairer sous de nombreux angles des situations qui ne reçoivent souvent qu’un axe de lumière dans tes journaux TV : mon esprit, mon neurone, font alors le reste, se forgeant une opinion issue de multiples sources.

Dans tous les cas, restez éveillés, ne prenez pas pour argent comptant les reportages de ces boîtes à images mais sortez, discutez, voyez du monde, et là, là seulement vous vous ferez un avis fiable, un sentiment personnel, pas une ligne dictée par un journaleux qui veut transmettre sa peur aux millions de spectateurs.

Be Sociable, Share!