Nouvelle tentative chez Freemobile pour voir si le réseau 3G a évolué, ou pas. Le test se déroule via une connexion WiFi et une Bbox 3G/4G, anciennement Bouygues Telecom, reconfigurée Freemobile depuis.

freemobile_bbox

Vous le voyez, le signal est maximum et l’appareil est bien sur Freemobile en réseau propre, pas en roaming Orange (Orange serait alors indiqué, et un R apparait sur l’affichage LCD, pratique là aussi pour lever le doute). La météo en ce début de semaine est plutôt défavorable aux transmissions 3G, avec une pluie fine régulière : attendons-nous donc à renouveler le test par la suite, avec un joli soleil.

J’utilise ici un ordinateur portable Lenovo, sous Ubuntu, et me place à 5 m de la Bbox : le signal WiFi est maximal ! Rien d’autre ne tourne sur l’ordinateur durant les essais de débit, c’est tellement évident qu’il faut le signaler.

Nous allons procéder à deux speedtest :

  • le premier depuis l’un de mes serveurs dédiés
  • le second avec l’outil d’analyse habituel, Speedtest.net
freemobile speedtest interne

Speedtest sur serveur dédié

 

freemobile_speedtestnet

Speedtest.net

Certes, c’est de la H+, mais c’est suffisant pour le surf de tous les jours, et encore une fois, dans des conditions météo que je juge peu favorables pour les liaisons radio.

J’avoue avoir eu assez peur au départ, via un Tweet depuis supprimé, annonçant des débits véritablement catastrophiques. Bizarrement, au bout d’une heure tout semblait de retour à la normale, un détail qu’il faudra désormais prendre en considération lors de l’activation d’un nouvel abonnement.

D’autres essais viendront par la suite, d’autres passionnantes « zistouares » comme le signalait récemment un lecteur de BlogWifi,  fanboy de l’opérateur bricolo, un chanceux qui vit proche de l’un des relais 4G  :

debile freemobile

 

Be Sociable, Share!