Je ne sais pas si vous avez lu la dernière étude de l’Arcep, s’intéressant cette fois au haut débit mobile et à cette fameuse 4G. Ne faisons pas durer le suspense :

arcep_freemobile

 

Pour changer, Freemobile est une fois encore bon dernier, très en dessous de tout si on en juge cette étude.  Là où Orange domine très largement, où on voit Bouygues Telecom monter, on retrouve systématiquement les bons derniers des classement.

Je m’amuse donc toujours de voir les fanboys Freemobile réaliser des speedtest avec les applications dédiées, sachant que ces tests ont une QoS dédiée, étudiée pour vous offrir un résultat MAXIMUM !

Personne ne semblant l’avoir compris, nous nous retrouvons donc avec des débits incroyables lors du test, et des vidéos Youtube qui ne se lancent pas lors d’un usage normal : ainsi va Freemobile, réseau de l’esbrouffe et du marketing, ouvrant ses relais 4G au compte goutte (regardez ceux de St Nazaire par exemple, déclarés mais pas activés), communiquant chaque semaine sur un détail insignifiant pour occuper le devant de la scène, régulièrement épinglés lors d’essais sérieux : vous êtes bien connectés en 3G ou en 4G, mais les performances ne sont pas présentes dans de trop nombreux cas.

Un site spécialisé Free se charge de faire régulièrement des bilans de cette 4G, comme ici sur Alès, montrant des couvertures limitées car peu d’antennes sont activées en comparaison des autres opérateurs sur le même site. Le délire m’emporte ? Je suis un anti-freemobile convaincu ? Regardez la carte de notre exemple, Alès, trouvée sur le site antennesmobiles.fr :

ales_freemobile

Combien d’antennes Freemobile (en gris) comptez-vous ?

  • Fanboy Freemobile : « 75, mais de toute façon je ne paye que 16 €, les autres opérateurs sont des escrocs !!! »

Il y en a bien 3, alors qu’Orange et SFR en dénombrent 14, Bouygues 7. Pas difficile alors de ne pas couvrir toute une ville en 4G 😉

Nous reviendrons d’ici quelques années voir si la couverture de population annoncée est bien conforme, gageons que l’ARCEP ne lâchera pas le morceau et obligera l’opérateur bricolo à tenir ses engagements, à moins que d’ici là il ne rachète l’immense réseau 4G de Bouygues Telecom, qui sait… Ce serait là une aubaine pour les clients potentiels, et cela Freemobile semble l’avoir bien compris !
En attendant, attrapez la p’tite vérole, un rhume, une luxation de l’épaule, mais ne perdez pas vos sous chez Freemobile, pas encore, il est trop tôt 😉

Be Sociable, Share!