Et voilà, 19 Septembre, fin de l’abonnement Freemobile pris voici un peu moins d’une année lors d’une vente privée, la curiosité de voir si le bricoleur des télécoms français avait évolué.

Force est de constater que oui, Freemobile a évolué durant cette année. Les antennes se sont multipliées, la couverture en réseau propre également, mais tout ne reste pas rose chez Bricolomobile. Par exemple, être couvert par un site Freemobile 3G et avoir du mal à obtenir un bon débit, c’est hélas chose courante par ici. Capter de la 4G (Herbignac) et avoir du mal à dépasser 15 Mbps, c’est également du vécu. On a du coup le sentiment que les nouvelles antennes sont certes déployées, activées, mais la collecte ne suit pas.

La collecte ? C’est cette liaison qui relie les antennes au monde extérieur. Idéalement, une fibre au pied du pylône et hop, le très haut débit est disponible en 4G. Ca, c’est la solution Orange ou Bouygues, mais elle coûte cher et avec un forfait à l’économique, tel celui de Freemobile, la fibre n’est pas disponible partout ! C’est bien là tout le soucis car le client qui pense en avoir pour son argent ferait mieux d’attraper une MST : ce n’est pas le cas partout, en tout cas pas dans ce secteur de Loire Atlantique, en pleine campagne.

Alors oui, cela fonctionne sans doute super bien, ailleurs, je n’en doute pas une seule seconde. Les différents fanboys encouragés par l’opérateur à promouvoir la marque sur Twitter et les autres réseaux sociaux s’en donnent d’ailleurs à coeur joie pour contrer tout contestataire : pas content ? pars ! Pas de débit ? Change de portable ! Il y a toujours une raison pour ne pas salir Freemobile, cet opérateur qui a tellement fait pour notre pouvoir d’achat, rendons gloire à St Niel, chevalier des télécoms 😉 Mais à force de se voiler le visage, de ne pas vouloir voir les problèmes, ce sont les utilisateurs qui tweetent leur mécontentement et partent payer plus cher ailleurs, pour obtenir service, débit et réseau.

Pour moi, dans mon coin de campagne, j’ai trouvé une seule solution pour Freemobile, illustrée ici en image :

cretinmobilee

EN PARTIR !! Même à 4 €, ce forfait reste hors de prix, entre absence de service clients et absence de débit, je pense avoir tout testé, tout essayé, souvent en vain.

Je reviendrai sans doute tester un jour, d’ici 2 à 3 ans, lorsque le roaming Orange qui pourrit totalement l’utilisation de Freemobile aura cessé, lorsque plus d’antennes auront été déployées, lorsque les collectes en carton pâte auront été remplacées par de la fibre ou des FH Gigabit. D’ici là, mes préférences vont, par ordre de priorité, pour Sosh et Bouygues Telecom.

Be Sociable, Share!