Les chiffres des fuyards commencent à tomber, j’entends par là ceux qui ont décidé de ne plus se laisser avoir par leurs opérateurs, partant chez Freemobile pour espérer y trouver un coin de ciel bleu :

  • ORANGE : 200 000 clients perdus
  • SFR : 200 000 clients perdus
  • BOUYGUES : 134 000 clients perdus

Bons joueurs, nos trois larrons n’ont pas manqué de lâcher les chiens comme vous avez pu le voir ici et là sur la toile franco-française.

Commençons par SFR, qui aurait bien fait de s’abstenir du coup puisque l’ARCEP vient de lui tomber dessus (cf billet sur Freemobileactu), lui rappelant que sa couverture 3G ne concernait pour le moment qu’un peu plus de 74% de la population alors qu’il avait un objectif de 99,3%. Pan, sur le bec, ça valait bien la peine de remuer la boue pour s’en reprendre plein la figure. Bon élève, Orange est passé de 84% en Novembre à 98% récemment, une qualité de réseau qui ne se dément pas, même avec le « coucou Freemobile » dessus, des propos élégants tenus une fois encore par Martin Bouygues, on ne se refait pas.

Et Bouygues justement ? Jamais de mots n’auront été trop durs pour se battre contre Saint Niel, le révolutionnaire trublion des télécoms, comme pendant l’audition de son directeur général à l’Assemblée Nationale : « Free a un vrai-faux réseau », « nous n’insultons pas nos clients », mentionnant les employés Free de Rabat, etc. Les coups bas fusent, et ce n’est qu’un début, le plus petit opérateur a tout à perdre s’il ne réagit pas rapidement, autrement qu’avec de jolis mots et de belles phrases guerrières.

Les plus petits trouvent tout de même moyen de réagir, tel Darty et une offre à 0 € pour les abonnés de l’opérateur, cf le billet de pcINpact (ils aiment bien le IN majuscule, un toc sans doute dans l’équipe du site lol), voir à moins de 10 € pour une Mme Michu qui se contenterait de 2 h mensuelles. Eux se creusent la cervelle, cherchent à subsister, à innover, au lieu d’attaquer à coup d’huissiers, de plaintes Arcep et j’en passe.