Un billet sur Freemobileactu pointe ce qui me semble être un grave dysfonctionnement de la vente de téléphones à crédit chez Freemobile. Lorsque vous décidez de financer le téléphone, vous recevez le précieux objet avant même que l’acceptation ou le refus du crédit soit prononcée. Certes, vous avez dans ce cas 7 jours pour le retourner, comme pour toute vente en ligne, mais voilà, le montant du téléphone vous sera intégralement débité si le crédit a été refusé, à charge pour vous de ramer pour vous faire rembourser.

C’est sans doute une notion bien particulière du « sévisse clients » que j’ai maintes et maintes fois évoquée à propos de Free, qui semble désormais se propager vers la branche mobile de l’opérateur bricolo. Freemobile récupère donc de l’argent qu’il va pouvoir librement faire travailler, le temps de rembourser le client qui est, lui par contre, bien dans la m… avec une telle façon de procéder. Et comme vous vous l’imaginez sans doute, ce ne sont pas les plus hauts revenus qui auront besoin d’un crédit, bien au contraire : pourquoi ne pas alors patienter pour l’envoi du mobile jusqu’à l’obtention d’un accord définitif sur le crédit demandé ? Sommes-nous donc toujours aussi pressés dans cette société moderne, ou Freemobile veut-il se débarrasser au plus vite de ses stocks ?

Appliqué à l’automobile, imaginez vous repartir immédiatement au volant du nouveau véhicule, sans savoir si votre demande de crédit sera acceptée ou non : ABSURDE !!!

Espérons que l’opérateur autiste puisse enfin réagir aux critiques nombreuses qui se font désormais de plus en plus fortes, à en juger par le billet en question, rembourse très rapidement les clients ainsi impactés, et retrouve enfin la confiance des nombreux pigeons qui, jusqu’à présent, sont allés respirer un air plus pur.

Be Sociable, Share!