Hadopi, notre célèbre haute autorité que le monde entier semble nous envier, du moins selon la sculpturale et si souriante Marie-Françoise Marais qui, chargée du précieux Garal n’a pas hésité à aller faire du lobbying outre-atlantique.

Oui, Hadopi est une mission, une mission d’évangélisation du bas peuple pirate face aux gentils majors de l’inculture généralisée et mondialisée, une mission qui doit viser à vous faire comprendre à quel point il est utile de vous surveiller, vous contrôler, et vous brider, en faisant toutefois croire que nous allons vous éduquer vers une droite ligne de conduite, une ligne PUR…

Pause vomissement… je reviens après la pause… 😉

Hadopi donc, un organisme initié par notre ex mini-Roi sans envergure, Nabotléon 1er, manipulé comme un pantin par ses amis riches et puissants qui voulaient le rester, refusant toute révolution numérique, s’accrochant aux branches des K7, CD, DVD comme seule solution pour continuer à engranger des fortunes sur le dos des artistes et du public.

Vous n’aurez pas oublié le délicieux épisode du parefeu Openoffice de Dame Albanel (un lecteur a un jour parlé d’Albanouille….), ex-sinistre de l’inculture, elle aussi téléguidée par des instances supérieures qui la dépassaient de loin, pion au service d’un pouvoir qui n’avait rien de culturel. Et comme il fallait bien remercier le pion après tant de coups subis en lieu et place du mini-empereur, la voici désormais affublée d’un titre acceptable chez Orange.

Et revoici la sublime Mme Marais, demandant désormais 12 M€ pour l’année à venir, à la tête d’une autorité contestée partout, à commencer par Aurelie Filipetti, suivie par Nicolas Dupont-Aignant et un flamby désormais Président qui hésite, comme pour changer, fidèle à lui même, lançant commissions sur commissions pour analyser la possibilité d’une étude capable de tirer des statistiques sur un comportement analytique… à vomir !

L’année 2013 s’annonce encore plus sombre, avec la mission d’étude confiée par le Président de la République à Pierre Lescure, ex baba-président de Canal +, la chaine qui dérangeait encore à une époque… à une époque révolue désormais.

Alors, irons nous vers une réduction des crédits ou vers une généralisation de la surveillance bienveillante de Heil-Dopi ?! Allons-nous enfin basculer dans une économie numérique, avec une tarification différente et juste des produits média ? Après tout, pourquoi devrais-je payer pour acheter un titre et ne pas pouvoir l’écouter sur tous mes équipements : mac, pc, android, iphone, tv connectée, etc ? Allons-nous continuer à financer des supports physiques que de moins en moins de personnes utilisent ? Faut-il toujours consommer nos ressources pour produire CD, DVD là où un seul clic suffit pour charger une musique ?

J’ai eu la chance de naître au début de l’informatique, j’ai vu des tas de matériels arriver, disparaitre, j’ai vu des K7 audio, des Betamas, des VHS révolutionner le marché et disparaitre. J’ai vu les modems 1200 Baud, 2400, 14400, 28k et 56k débarquer, révolutionnant nos communications, rapidement suivis par les premiers services internet et les usages qui s’y sont rapidement rattachés. Oui, le monde a changé, le monde change sans cesse, mais les majors ne semblent pas évoluer, bloquées dans un système de rémunération digne des années 70, indigne de la numérisation qui touche petit à petit toute la planète. Mais les internautes eux aussi ont changé, ils savent utiliser le streaming, ils savent qu’un VPN va les protéger d’Hadopi, ils savent comment se cacher s’il le faut, et cela ne les empêche pourtant pas de continuer à consommer toujours plus.

Allez, un voeux pieu, un souhait au mieux : Mireille, Christine, et tous les gentils organisateurs d’Hadopi, le monde numérique de 2012 voudrait vous souhaiter une longue et merveilleuse retraite en 2013, à moins que ce ne soit un chômage généralisé pour services non rendus et arnaques au budget de la France…

Be Sociable, Share!