La question revient trop souvent par email ou contact téléphonique : pouvez-vous livrer au Mali, en Cote d’Ivoire, au Sénégal ? La réponse est et restera NON, nous n’expédions pas hors d’Europe, et cela pour plusieurs raisons :

  • les coûts élevés d’un transport bénéficiant de toutes les protections et assurances nécessaires : les tarifs de nos matériels sont bas, et souvent les frais de port export peuvent atteindre des sommets olympiens, doublant ou triplant la facture, c’est ridicule. Sans assurance, vers l’Afrique par exemple, l’expérience montre que les envois se « perdent » dans les méandres postaux du pays de destination : seuls des transporteurs internationaux tels qu’UPS ou DHL permettraient d’assurer une livraison correcte, mais le volume demandé pour ouvrir un compte est trop élevé par rapport à la demande de nos clients potentiels.
  • les arnaques en ligne : les cartes volées, les virements foireux et autres astuces semblent se multiplier dans bon nombre de pays, mettant en avant une économie parallèle entièrement consacrée à l’arnaque. Impossible donc pour un petit commerçant comme Infracom de prendre ce genre de risques, nous avons déjà donné par le passé et nous ne donnerons plus, croyez moi 😉

En France, en Europe, nous avons des moyens pour identifier les fraudes et, le cas échéant, déposer plainte. Hors de cette immense zone à peu près contrôlée, point de salut hélas. C’est d’autant plus dommage que la demande existe en Afrique, que les infrastructures sans fil remplacent avantageusement le fil de cuivre souvent volé pour être revendu, économie de subsistance oblige.

Alors, certes, nous faisons des exceptions, nous avons des clients professionnels avec lesquels nous travaillons depuis des années, fiables, corrects, réguliers, avec des volumes importants, mais nous ne travaillerons pas avec des particuliers, eu égard aux risques évoqués ci-dessus, pas tant que ces systèmes mafieux organisés n’auront pas été correctement gérés par les autorités locales, et croyez-moi, j’en suis le premier désolé 🙁