Pour l’exploitant d’un hotspot WiFi, une question revient régulièrement : comment filtrer, bloquer des sites, limiter le débit ?

La réponse est est invariable : bloquez autant que vous voudrez, l’utilisateur qui voudra contourner pourra le faire, vous n’arriverez à rien avec cette démarche digne de Big Brother ! Oui, après tout, on peut fermer un port IP, bloquer une IP, mais rien n’empêchera l’utilisateur habile d’activer un VPN et de vous contourner en deux clics sur le mulot.

Si vous considérez le hotspot comme un service, un « plus » offert à vos clients et non pas comme une connexion très haut débit 24/24, il existe des solutions plus simples à mettre en oeuvre :

  • forcer une déconnexion toutes les heures
  • déconnecter après 5 minutes d’inactivité
  • réduire le débit de vos points d’accès WiFi à 1 Mbps

Concernant l’enregistrement obligatoire depuis les lois d’un certain Sarkozy, Sinistre de l’Intérieur, ne cherchez pas à vouloir consulter à tout prix où vont surfer vos clients, combien de temps ils vont passer sur tel ou tel site, ou s’ils adorent utiliser Facebook : ce serait non seulement du temps perdu, mais également une violation de la confidentialité des connexions, une démarche que la CNIL pourrait fort bien vous faire payer cher si une plainte était déposée. Cet enregistrement n’existe QUE pour prouver votre bonne foi en cas de réquisition judiciaire, pas pour fliquer vos connexions. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons choisi de ne pas intégrer d’interface simple à notre enregistreur : les données y sont stockées de façon brute, sans aucune facilité pour les exploiter rapidement et simplement.

En résumé, restez dans vos attributions : proposer un hébergement à vos clients, proposer l’accès à une salle de congrès, proposer des places de camping, etc. mais n’allez pas chercher à réglementer ou à imposer des blocages, ce n’est pas votre fonction d’agir sur la liberté des utilisateurs 😉

 

Autocollant WiFi Hotspot

Be Sociable, Share!