Le buzz a enflé, gonflé tel mon soufflé aux courgettes dans le four, pour se dégonfler platement. De quoi parle-je ? De l’iPad, cet ordinateur supposé révolutionnaire présenté hier à grand renfort de marketing par Apple !

Après tout, qui voudra d’un appareil fermé, pointant tout téléchargement sur l’App$tore (avec vérification des logiciels et approbation par Apple), à priori pas multi-tâche, à priori sans gestion de Flash (la technique du concurent Adobe !!), à priori que 3G et même pas Wimax ou LTE, bref d’une machine de luxe, destinée à l’usage exclusif des bobos geek ?

Avec mon netbook à 200 € et une clé 3G, je fais mieux, sans laisser de traces de doigt sur l’écran, sans rayer mon écran non plus, avec 10 h d’autonomie, le choix entre XP, Vista, Seven, ou Linux, une multitude de logiciels donc.

Bon d’accord, mon netbook ne ressemble pas au dernier gadget à la mode, mais il sait aussi bien lire des vidéos que lire un journal en PDF, il me permet de surfer avec un vrai clavier (et non pas un clavier en option !!), en un mot il intègre tous les besoins nomades que je peux avoir ! Et si je veux plus petit, j’ai au pire un iPhone 😉

L’iPad est certainement amusant, mais novateur par contre j’en doute, même s’il semble intégrer la convivialité et la simplicité d’un MAC.

Quid du WiFi ? Du 802.11n bi-bande (2.4 et 5 GHz) ou juste 2.4 GHz ?

Non vraiment, je reste sur ma faim pour ce qui n’est, à ce jour, qu’un gadget pour geek fortuné, une breloque fashion qui n’amusera qu’un temps si elle ne s’ouvre et n’évolue pas.

Be Sociable, Share!