Depuis 19 ans d’activité, il faut avouer que nous n’avons pas connu d’énormes soucis avec La Poste, Coliposte, ou Chronopost. Nous avons appris à comprendre leur fonctionnement :

  • ne pas expédier une veille de WE prolongé
  • ne pas expédier avant un jour de grève
  • ne pas expédier si des intempéries sévères frappent le lieu de destination
  • ne JAMAIS se précipiter si l’envoi n’apparait pas immédiatement en ligne
  • ne PAS utiliser le site internet pour réclamer : un courrier uniquement !

Mais il arrive régulièrement des ratés, là où nous voudrions que tout se passe bien, justement à ce moment là, souvent avec un client professionnel, voir un grognon patenté parfois.

Et là, le long fleuve tranquille de l’envoi se transforme en chemin de croix :

  • envoi pris en charge mais suivi internet invisible
  • retard de livraison
  • livraison chez le gardien qui ne prévient pas le destinataire
  • pas d’avis de passage pour un envoi recommandé avec signature
  • avis de passage sans sonner, alors que vous étiez présent
  • remise en boite alors que l’envoi est contre signature

Allez alors faire comprendre au gentil client-destinataire que, lorsque l’envoi a été remis à la société de transport, que ce soit Chronopost ou La Poste, nous n’avons plus AUCUNE possibilité d’agir : l’envoi est dans le circuit, nous pouvons brailler, hurler, menacer, ou accuser le service clients professionnel, rien n’avancera en un claquement de doigts, rien du tout !

Seule solution : la patience, de la patience une fois le dysfonctionnement signalé par nos soins, beaucoup de patience avec Coliposte puisqu’une recherche peut mettre jusqu’à 21 jours, c’est contractuel, même si c’est absurde et peu commercial je vous l’accorde. En général, l’envoi est très rapidement retrouvé, il est très rare qu’il soit livré avec plus d’une journée de retard.

Seulement voilà, le brave client-destinataire, peu au fait du fonctionnement interne de tous ces livreurs mécréants viendra irrémédiablement déverser sa bile, son ironie et sa colère sur le vendeur qui, s’il signalera le soucis rapidement au transporteur, n’aura d’autre choix que d’attendre, hélas, trois fois hélas !

Je sais, en 2014 c’est d’un frustrant de ne pas voir sa précieuse antenne se téléporter sur le canapé, mais c’est hélas ainsi lorsqu’un soucis survient : nous assistons le client, nous lançons les procédures de recherche, mais nous n’acceptons par contre pas les individus impolis qui reversent leur frustration sur notre service clients. Cela n’avance à rien, et ne fera pas avancer le schmilblik, le contraire même…

Vous aider ? OUI ! Se faire insulter et mépriser ? NON !

grognon

Be Sociable, Share!