Et c’est reparti pour la désinformation journalistique : si vous avez observé les journaux télévisés d’hier et d’avant-hier, nos journaleux-présentateurs nous ont présenté Ka-Sat, ce satellite révolutionnaire mis sur orbite en tout début de semaine, capable d’offrir des débits jusqu’à 10 Mbps down et 4 Mbps up.

« Chouette, me voici enfin sorti de ma zone blanche adsl ! », pourriez-vous dire… eh bien oui, mais non. Oui car vous aurez du débit, non car le fonctionnement avec un quota de données ne changera pas, ne rêvez pas, il est trop juteux pour s’en passer, un satellite ne remplacera jamais une fibre optique, une paire de cuivre, ou même une liaison WiFi/Wimax !

Avec des offres débutant à 27,90 € en Mai prochain (source : Ariase), il y a fort à parier que le volume ne sera pas des plus importants à ce tarif là, hélas pour l’utilisateur « pigeonné » par les sirènes du marketing et les discours entendus des journaleux de la boîte à images du 13 heures 🙁

Et pour ceux qui pensaient que Ka-Sat allait remplacer ce méchant-wimax-qui-rayonne-partout, détrompez-vous encore plus : non seulement vous n’aurez pas de connexion illimitée, mais en plus une connexion satellitaire BI-directionnelle rayonne aussi EN EMISSION, et ce ne sont pas d’innocentes fréquences 3.5 GHz là, nous parlons en micro-ondes désormais, largement plus dangereuses pour la santé, même si plus concentrées !

Alors oui, bien entendu, les débits jusqu’à 10 Mbps sont alléchants, alléchants pour des professionnels par exemple, ceux-là même qui permettent de fixer les ruraux autour des zones industrielles par exemple, ceux-là même qui contribueront à maintenir une activité en pleine campagne, pour peu qu’ils disposent d’une connexion digne de ce nom. Mais là encore, si le débit augmente, il faudra sacrément augmenter le volume mensuel de données, sinon, certes vous surferez plus rapidement, mais le volume sera atteint encore plus vite… cqfd… Les services marketing d’Eutelsat ont dont de quoi se creuser sérieusement les méninges, d’autant que son concurrent, Astra, n’en restera pas là, puisqu’un satellite est déjà annoncé pour 2012.

Cette solution peut par contre avoir un effet positif sur les offres Wimax, offrant des débits de 2 Mbps jusqu’à présent : peut-être que les opérateurs d’infrastructures, tel qu’Altitude Infrastructure, auront l’idée géniale de gonfler un peu le débit des fibres optiques sortantes, de maximiser les faisceaux hertzien inter-sites en doublant leur débit (mon petit doigt sait que pour la majorité c’est un simple paramètrage 😉 ), et d’offrir par exemple un doublement du débit. Là, ce serait une révolution…

Be Sociable, Share!