Cela faisait longtemps, mais visiblement la paranoïa n’a pas disparue, même si les médias nationaux ont autre chose à penser en ce moment : naissance du Prince Héritier du Royaume de France, séisme et catastrophes en tout genre, désistements politiques, la taille de notre mini-Empereur, et j’oublie sans doute bon nombre de sujets capitaux pour notre vie quotidienne !

Toujours est-il que le site info35.fr remet sur la table la nocivité des ondes Wimax, en mettant en avant l’association Alter-ondes35, visiblement une émanation des Robins bien pensants qui peuplent nos toits.

Morceaux choisis :

  • « Alter-ondes35, délégué de Robin des toits, avertit les Maires du 35, qu’accepter une antenne Wimax sur leur commune engage leur responsabilité. » : il est donc clair que, quelle que soit la localisation de l’antenne, le champ radioélectrique reste le même et présente donc un danger immédiat pour toute la population… Il est tout aussi évident qu’une station de base Wimax ne peut régler sa puissance, et s’adapter aux pseudo-scientifiques 0,6 V/m réclamés à corps et à cris par nos Robins. Quand généraliser fait écrire, ou dire, n’importe quoi…
  • « Ce courrier rappelle les connaissances actuelles sur les dangers des ondes pulsées (Wifi, téléphone portable, téléphone sans fil DECT et Wimax). » : n’oublions pas d’autres ondes digitales, la TNT par exemple, dont Rennes possède l’un des émetteurs, fonctionnant de 500 à 800 MHz environ, soit juste en dessous des téléphones portables GSM. Là non, on n’en a pas peur, il ne faudrait surtout pas les couper ou réduire leur puissance !

Une fois encore, ce qui me dérange n’est pas ce fabuleux principe de précaution qui nous sert, à nous français, à nous retirer de tout et très souvent de n’importe quoi, non, ce qui me gêne c’est cet amalgame syntaxique qui aboutit à faire croire à cette brave Mme Dupont qui ne maitrise aucunement la technique, que la moindre antenne est désormais source de danger ! Mais Mme Dupont ne se passera jamais de son téléphone portable, de sa TV, et trouver bien pratique son DECT sans fil branché sur sa crétin-box WiFi… Voilà LA réalité actuelle, cette réalité qu’il faudra adapter, en modifiant par exemple les puissances à volonté dans les configurations logicielles.

Tenez donc, j’ai récemment installé une Livebox chez une amie. La chambre de sa très jeune fille étant située juste à coté, je lui ai conseillé de ne pas laisser la Livebox contre la cloison de placo-plâtre, juste derrière la tête de lit du bambin, mais de l’éloigner, ce qu’elle a fait, coupant même le WiFi la nuit ! Voici qui peut être une attitude responsable, car comprenant de quoi il retourne, sans amalgame passionné !

Be Sociable, Share!