Lorsque vous arrivez dans un pays étranger, le premier réflexe peut-être de donner de vos nouvelles à vos proches.

Quoi de mieux alors que d’utiliser une ligne SIP ou même Skype pour un rapide appel plutôt que le vieux système de SMS facturé à prix d’or (0.13 cts depuis l’étranger) ?

Dégainez votre iPhone tout neuf, captez le premier réseau WiFi ouvert et tentez votre chance :

Pas de bol, Free Public WiFi ressemble fort à une arnaque : pas d’attribution d’IP, le serveur DHCP  semble absent, après 5 mn d’attente ! 🙁

Direction alors le Hotspot « officiel » de l’aéroport, Kubi, un hotspot qui, selon la page captive, vous offre 15 mn gratuites une fois par jour, après vous être dument identifiés et avoir fourni votre numéro de mobile pour recevoir le code d’activation :

« Et là, c’est le drame !!« ‘, avec la voix célèbre des commentateurs de M6 : en effet, après plus d’une heure d’attente, aucun texto !!

Et ce n’est pas faute d’avoir tenté à plusieurs reprises de se le faire renvoyer,  et cela sur deux téléphones différents, donc deux opérateurs roaming différents. RIEN, RIEN, sauf une fois posé à Nantes, un brin trop tard hélas. Kubi ? Sans moi, merci, visiblement les 15 mn ne sont là que pour appâter le pigeon client et le forcer à payer une heure ou plus d’accès, au prix fort.

Fort heureusement, la ville de Barcelone offre de nombreux points WiFi gratuits, une volonté municipale d’offrir un service digne de ce nom à ses visiteurs, sans encore devoir alourdir la facture du séjour. Les zones WiFi vous sont clairement signalées, difficile de passer à côté, comme ici à proximité du stade Olymique :

Et ce n’est bien évidemment pas le seul point d’accès disponible, ils ont envahi les lieux touristiques, à mon plus grand bonheur :

Du coup, pensez à préparer votre séjour sur Barcelona WiFi, repérez les zones sur la carte de la ville et prévoyez vos pauses en conséquence 😉

Bon séjour à Barcelona !!

Be Sociable, Share!