« BRUXELLES (Reuters) 

Les passagers des compagnies aériennes seront autorisés à utiliser leurs téléphones portables et autres tablettes pendant la totalité du vol, a annoncé vendredi l’Agence européenne de la sécurité aérienne(AESA).

La nouvelle réglementation entre en vigueur vendredi mais les compagnies aériennes vont d’abord devoir prendre des mesures d’ajustement.

La réglementation actuelle oblige les passagers à maintenir leurs appareils en « mode avion », c’est-à-dire de désactiver les connexions cellulaires, WiFi et Bluetooth, pour qu’ils n’émettent pas de signaux radios qui pourraient interférer avec les systèmes de l’avion.

La Commission européenne avait déjà autorisé l’utilisation de la 3G et de la 4G, qui permettent d’aller sur internet et d’envoyer des mails, quand les appareils volent à plus de 3.000 mètres.

« La nouvelle directive autorise les compagnies aériennes à permettre de laisser ouverts les appareils électroniques personnels sans avoir besoin de rester en mode avion », déclare l’AESA dans un communiqué. « C’est la dernière mesure réglementaire avant l’autorisation d’offrir des communications ‘gate-to-gate’ ou des services WiFi. »

Avec la nouvelle réglementation, chaque compagnie aérienne devra procéder à des tests pour s’assurer que cette autorisation n’est pas un danger pour la sécurité dans l’avion.

L’AESA dit s’attendre à ce que les compagnies s’adaptent au nouveau régime dans les huit prochains mois.

(Francesco Guarascio. Danielle Rouquié pour le service français)« 

 

Avec ce communiqué, l’AESA permet désormais aux compagnies qui en auront fait le choix d’autoriser l’utilisation d’un portable ou d’une tablette durant toutes les phases d’un vol. Adieu donc la tranquillité des vols, vous aurez bientôt à supporter les communications tonitruantes de votre voisine en cours de rupture avec son p’tit copain, ou celles du jeune loup aux dents longues en train de communiquer ses derniers chiffres au bureau de New York.

L’avion, dernier lieu de repos communiquant au monde va donc récupérer la place peu enviable du TGV, sans pour autant disposer d’une zone pour vous isoler lors d’un appel. Ainsi va la technologie, gageons que le premier opérateur qui aura l’idée d’incliner quelques antennes relais vers le haut gagnera les faveurs des voyageurs réguliers, puisqu’à l’origine les relais sont prévus pour couvrir des zones au sol, pas à 11 000 m d’altitude 😉

a380

 

 

Be Sociable, Share!