Le sujet revient régulièrement : les paranoïaques des ondes GSM réclament une limite de 0,6 V/m sur les relais GSM.

Or, une étude menée à Besançon et Lyon sur 377 personnes montre que ces antennes-relais ne diffusent que 0,037 V/m durant une journée d’activité normale. Le WiFi et les fours à micro-onde se positionnent eux à 0,038V/m, là encore dans des seuils totalement tolérables, car inférieurs aux 0,6 V/m demandés par les associations.

On apprend par contre que les émetteurs de radios FM sont eux largement plus « rayonnants » que tout le reste… Et j’imagine qu’aucun émetteur TV n’était à proximité, crachant ses mégawatts vers nos écrans plasma et LCD…

Alors que croire de ces délires ? Faut-il avoir peur des ondes ? Avons-nous à faire à un phénomène de manipulation des masses ? Certains détracteurs des antennes-relais, WiFi, Wimax, se sont-ils basés sur des études sérieuses ou a-t-on fait une fois de plus jouer le sacro-saint principe de précaution ?

Je crois qu’il est urgent de se lancer dans des études plus sérieuses, de ne pas confier des mesures à des associations qui n’ont pas les compétences et le recul nécessaire pour délivrer des informations impartiales. Le danger existe, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, mais il ne faut pas voir le mal dans toutes les ondes, sinon autant prévoir d’émigrer sur Mars très rapidement 😉 Commençons donc par faire évoluer le firmware de nos points d’accès, de nos box, de façon à pouvoir réduire les émissions : 50 mW ne sont pas utiles pour couvrir un studio !!

Source : Radio Lyon 1ère

Be Sociable, Share!