Vous étiez à la maison ce WE ? Si vous habitez la partie Ouest de la France, il y a fort à parier que oui, sauf si vous appréciez à outrance les déluges célestes ! Vous n’avez donc pu louper le grand saut de Felix Baumgartner, cet autrichien chutant du presque-espace depuis un capsule de RedBull, la boisson qui vous tient éveillée en bousillant votre organisme.

Waouh, super pub, un jardinier des arbres (= Baumgartner en allemand) en pleine forme, des millions de spectateurs sur Youtube, une retransmission en franco-vision par BFM TV, la seule chaine d’infos où les journaleux parlent en boucle pour donner un maximum d’informations inutiles et se répéter à volonté, usant et abusant du mot « exclusivité », un peu comme leurs confrères américains nourris aux superlatifs vitaminés.

Tiens à ce sujet, BFM TV qui vous crie haut et fort qu’ils font une retransmission « live » en exclusivité française, à l’époque d’internet et de la connexion mobile, cela prête un peu à rire, surtout lorsque le grand show de la journée est d’un coup, d’un seul, interrompu par une émission politique insipide et soporifique à souhait : bravo la couverture en direct, là où Youtube nous laissait entendre, in english bien entendu, les conversations entre le sol et la bouteille de RedBull ballon-tractée jusqu’aux limites de notre atmosphère ! Twitter ne semble pas s’être trompé, alignant BFM TV et ce certain manque de déontologie à laquelle la chaine d’info semble abonnée.

Youtube justement, l’horreur pour les abonnes Free qui avaient du mal à suivre correctement le flux HD, filtré par l’opérateur qui n’accepte pas que Google ne mette la main au porte-monnaie pour payer son droit de passage. Merci Saint Xavier, c’est encore une faute, une de plus, qui s’accumule aux nombreux bricolages dont les freenautes commencent à avoir l’habitude. Solution : connecter un VPN, USAIP étant mon favori, voir utiliser un serveur dédié OVH en France comme certain tweets l’indiquaient.

J’avais donc choisi, faute de pouvoir visualiser un flux vidéo Youtube avec Free ou Alice, d’activer le VPN Français d’USAIP depuis une machine virtuelle XP fonctionnant sur l’iMac du bureau, branché sur Fesse de Bouc et MSN pour discuter avec quelques amis en ligne et devant leurs écrans respectifs.

Mieux encore, une connexion 3G chez Sosh pour vérifier la fluidité de la retransmission sur mon Galaxy Note :

J’avoue que, même si je ne suis absolument pas un fan de Redbull, une boisson aux effets plus dévastateurs que bénéfiques, le show médiatique était en place, permettant de vivre en HD l’ascension de la capsule, d’entendre Felix  répondre aux check-lists du centre de contrôle et de vibrer intensément à l’ouverture de la porte.

Là je me suis imaginé des astronautes coincés dans un engin en perdition, obligés d’évacuer : c’est ce que ce saut aura pu démontrer, alors que notre autrichien se jetait dans le vide, avec pour seul horizon la rotondité de la terre qui se devinait clairement sur toutes les images. C’était beau, juste beau, serrant les poings alors que la vitesse grimpait, écoutant le casse-cou respirer en direct, et applaudissant alors qu’il venait se poser comme une fleur, tel un piéton marchant.

Cette force des images, c’est ça le coup médiatique de la marque, avoir tout prévu pour que le spectateur vibre, avoir tout prévu pour que notre planète bleue soit inondée de ces images incroyables. Je me suis aussi dit que c’était bien dommage pour la tentative du grand saut, un saut à peu près identique qui devait être réalisé depuis le Canada, avec en support technique un client Nantais spécialisé dans la vidéo numérique et les reportages sans-fil.

Le Lundi matin au bureau apparait d’un coup d’un seul comme bien vide, dévasté, et avec bien peu de sens, alors que le soleil Breton refait surface, tentant de dissiper les pleurs qu’un ciel hargneux a su cracher des jours durant.

Bonne semaine à toutes et tous !