Le changement, c’est maintenant !! Non, je ne vous parle pas de l’intronisation de Flamby au Palais, ou de l’éjection heureuse de la poissonnière vulgaire twittos de l’Est, voir de quelques collaborateurs à tendance marron foncée de l’ancien régime, mais de la mode qu’ont les opérateurs 3G à vouloir utiliser le WiFi de leurs box ou d’opérateurs tiers.

Tout a commencé par l’arrivée de FON sur le marché, proposant à qui voulait bien s’équiper d’une Fonera, des accès gratuits, facturant les « étrangers » (= non membres) au prix fort. Neuf, devenu SFR, a suivi, intégrant le modèle Fon dans ses appareils. Puis ce fût au tour de Crétin.fr avec le FreeWiFi, réservé toutefois aux abonnés en zone totalement dégroupée, excusez l’effet marketing et la limitation que cela impose de fait.

Peu après, le même opérateur, via sa filiale autiste Freemobile, présentait sa fonctionnalité ultime : la connexion en EAP-SIM. En plus lisible, la pupuce de votre téléphone allait s’authentifier d’elle même sur les FreeWiFi disponibles, en théorie du moins puisqu’il aura fallu attendre de nombreux mois pour que ce génial gadget soit enfin opérationnel, une habitude que les fan-boys connaissent bien hélas.

Et maintenant, au tour de Sosh et de B&You de chercher à offrir le même service, Orange n’ayant toujours pas activé le hotspot de ses millions de Livebox, hélas. Chez B&You, Devicescape sera le partenaire, via l’application B.WiFi, disponible également pour les clients Bouygues Telecom. Chez Sosh, ce sera iPass, célèbrement inconnu, une Nième entreprise qui révolutionne à sa sauce la mobilité d’entreprise et l’expérience de connectivité, sic, ainsi est-elle décrite sur son site.

Bref, on attend maintenant de voir du bien concret, de voir qui va enfin tirer son épingle du jeu pour décharger son réseau 3G saturé et permettre aux utilisateurs gourmands en bande passante de basculer en WiFi, un WiFi qui, n’en doutons pas, sera forcément limité, à l’instar des FreeWiFi (la limitation de débit est à la mode chez Freemobile).

Les malheureux habitants d’une capitale française écroulée sous la pollution pourront toujours se réfugier dans le métro et profiter d’un WiFi gratuit, via la société espagnole Gowex. Il faut en effet se rappeler que la RATP était devenue très, trop, gourmande pour l’installation de la 3G en cherchant à imposer une exclusivité avec un seul et unique partenaire de téléphonie : loupé !

Autocollant WiFi Hotspot

Be Sociable, Share!