Vous n’avez pas pu passer à côté de l’arrivée de la 4G en France, cette nouvelle norme haut débit disponible dans pratiquement tous les pays depuis 2 ans maintenant, largement retardée dans notre bel Hexagone national : tout le monde en parle, tout le monde supputte sur les débits réellement disponibles, sur les volumes de données. De la même façon, tout le monde se frotte les mains, les opérateurs en premier, car la nouveauté attise le désir et fait en même temps grimper les prix des forfaits : la vache à lait nouvelle est arrivée, profitons en au maximum !!

Mais un article de PCInpact attire mon regard ce matin, concernant la LTE Advanced, ce qu’ils appellent la véritable 4G, capable de débits jusqu’à 1 Gbps. Ne serait-ce pas là le renouveau du Wimax ? Ne serait-ce pas LA solution à la couverture très haut débit (THD) du territoire ? Ne pourrait-on simplement envisager de couvrir les zones peu denses avec des stations LTE Advanced et d’équiper les utilisateurs avec des CPE LTE A pour venir récupérer ce haut débit qui fait défaut ?

Oh bien entendu, pas besoin de 1 Gbps pour Mme Michu, 50 Mbps seraient déjà parfaits pour diffuser un flux vidéo HD, la VoIP et le surf internet de tous les jours, histoire d’accéder au CCP de la grand-mère et de vérifier l’arrivée de la maigre pension. Alors pourquoi ne pas étudier ce virage sérieusement pour une fois ? Pourquoi ne pas louper l’avenir du très haut débit, un THD par les ondes qui éviterait de creuser partout et de déployer de précieuses fibres à grand coup de millions d’Euros ? C’est vrai, après tout les ondes passeront mieux et plus rapidement qu’une trancheuse de goudron : il suffira par contre de fibrer chaque site LTE A pour disposer d’une couverture à la hauteur !

Adieu donc les pauvres 2 ou 10 Mbps d’un Wimax figé et en passe d’être dépassé, adieu les concertations sans fin pour savoir qui va fibrer, comment, et avec quels financements publiques ou privés. Oh je suis sans doute rêveur, mais j’imaginerai volontier un réseau d’Altitude Infrastructures basculé en LTE A : les sites existent, mais la volonté politique et le juteux pactole que cela pourrait générer vont-ils suivre enfin ? Une fibre, un site LTE A, le THD sera-t-il hertzien dans les années à venir ?… à suivre…

A lire : PciNpAcT

Be Sociable, Share!