L’autorisation de l’Arcep pour la LTE Advanced chez Orange, une 4G encore plus rapide, est entrée en vigueur le 18 février 2014 et se terminera le 31 décembre 2014.
Se déroulant à Bordeaux, cet essai devrait permettre, grâce à l’agrégation de 2 x 20 MHz sur 2.6 GHz et 2 x 20 MHz sur 3.5 GHz d’atteindre des débits maximum de 300 MBps, soit le double des débits actuels.
Bien entendu, un terminal 4G de classe 5 sera nécessaire pour espérer atteindre de tels débits, des terminaux pour le moment indisponibles : il faudra patienter jusqu’au deuxième semestre 2014 !
Une question va se profiler à l’horizon : quid des interférences possibles avec les réseaux Wimax, eux aussi utilisateurs de la bande 3.5 GHz ? Y-a-t-il une volonté de pousser le Wimax vers sa douce mort annoncée depuis déjà quelques années, pour laisser la place au seul haut débit mobile ? La LTE Advanced est clairement plus performante que le Wimax, mais on n’est pas prêt d’y trouver des forfaits illimités, forfaits qui n’existent déjà pas en 3G ou en 4G « simple », à moins que…
Je pense qu’il faut s’attendre à une évolution du marché très haut débit à terme, avec l’apparition de connexions fixes 4G ou 4G Advanced, avec des terminaux bloqués sur un ou 2 relais locaux mais incapables de mobilité : cela permettrait alors aux opérateurs de correctement dimensionner leurs relais en fonction du nombre d’utilisateurs ainsi « greffés » dessus et d’offrir un réel service très haut débit, remplaçant les offres ADSL préhistoriques et des travaux d’infrastructure titanesques pour le déploiement de la moindre fibre.
N’oublions pas non plus que, la 4G à peine lancée, on parle déjà de 5G à l’horizon 2020, dans 6 ans seulement, avec des débits encore plus délirants qu’à l’heure actuelle ! La course aux débits ne fait que commencer, avec de juteux enjeux radioélectriques, pour le plus grand bonheur des Etats qui ne lâcheront pas le bébé sans vous faire largement ouvrir votre portefeuille 😉
lte

Be Sociable, Share!