Le LTE, la fameuse 4G, semble bien partie aux Etats Unis, puisque Verizon Wireless prévoit de lancer le service en 2010, et de couvrir tout le territoire américain d’ici 2013. Ce service fonctionnera sur la bande 700 MHz et pourrait offrir une connectivité avec des débits faisant pâlir le Wimax actuellement mis en place dans quelques grandes villes.

Alors du coup je m’interroge : alors que les USA en sont au lancement commercial, l’Europe vient « seulement » de débloquer des fonds supplémentaires, s’interrogeant sur le choix de la technologie 4G à retenir. D’ici à penser que nous allons encore avoir un train de retard, si ce n’est un réseau ferré complet… il n’y a qu’un pas 🙁

Rappelons qu’en 2008, lors d’enchères sur la bande 700 MHz, Verizon Wireless avait du débourser près de 9 Milliards de dollar, suivi de près par AT&T avec 6 Milliards de ce fameux billet vert.

Nous Européens donc sommes encore en train de nous demander quelle 4G choisir… On se croirait au retour du lancement du Wimax, avec le bide que nous connaissons : on y va, on n’y va pas ? Pour qui ? Comment ? Où ? Bref, à la traine !

Reprenons l’exemple Américain : le Wimax a été rapidement implanté dans des grandes métropoles, concurrençant le câble ou les lignes DSL. Forcément, il a été rapidement financé, le nombre d’utilisateurs l’a facilement permis. Il a du coup créé de nouveaux besoins, dont un besoin important de mobilité, avec la possibilité de Wimaxer de son domicile à son boulot, même en voiture, comme nous vous l’avions présenté sur Portland, Oregon.

En France, ce devait être le haut débit partout, de préférence pour résorber cette fameuse fracture numérique qui bloque le développement de nos campagnes. Résultat ? Nos conseils généraux ont mis en avant l’internet par satellite !!! La belle affaire !!!

Alors la LTE, que faut-il en attendre ? Un véritable déploiement cette fois-ci, sur tous les pylônes GSM actuellement en place, ou un déploiement dans le seul centre ville Parisien ?! Nos opérateurs vont-ils encore se battre et se mettre des bâtons dans les roues ou le consommateur va-t-il enfin pouvoir bénéficier d’un véritable internet mobile, avec une couverture et des débits supérieurs à la 3G actuelle ? Là personnellement j’ai quelques doutes, mais je ne demande qu’à être convaincu…

Be Sociable, Share!