Pour commencer, l’association UFC Que Choisir note un résultat toujours aussi peu enviable pour Freemobile, en dessous de tous les critères permettant d’avoir un réseau 3G acceptable. Si vous avez déjà été client de l’opérateur bricolo, le résultat ne vous surprendra pas outre mesure, entre filtrage par ci, limitations par là, on peut difficilement sortir satisfait d’un abonnement Freemobile…

ufc_qualite3G

Non qualité des opérateurs 3G

UFC note également la dégradation volontaire de la 3G pour inciter les consommateurs à basculer sur des offres 4G, souvent plus coûteuses, nécessitant de changer de mobile et parfois de prolonger un engagement contractuel. Bouygues est clairement mis en avant sur ce genre de pratique peu valorisante. Mécontent, l’UFC va saisir l’Arcep, demandant des objectifs minimals sur la 3G : il n’est pas question de laisser pour le moment la 3G de côté, au profit du seul développement de la 4G, plus coûteuse et moins concurrentielle.

Notons également le lancement de l’observatoire de l’internet mobile, en téléchargeant l’application Info Réseau sur le Play Store.

inforeseau_ufc

Info Réseau

Avec Info Réseau, l’UFC-Que Choisir recueillera :

  • La localisation du signal (longitude et latitude)
  • Le type de connexion (Edge, 3G, 3G+ etc.)
  • La qualité du signal téléphonique
  • Le nom de votre opérateur
  • La marque et le modèle du smartphone
  • L’opérateur de l’antenne sur laquelle le smartphone est connecté

Il sera alors facile de dresser un état des lieux précis, en fonction des régions et des opérateurs. Gageons que là encore, Freemobile focalisera le courroux de l’association, particulièrement attentive à toute dégradation du service proposé.

Source : UFC

 

 

Be Sociable, Share!