J’ai eu récemment l’occasion de venir « booster » un peu un Mac Mini acheté fin 2013, oh une petite configuration de base, 4 Go de RAM et un pauvre disque dur tout à fait ordinaire, un peu poussif pour travailler efficacement sans devoir attendre plusieurs secondes le lancement de la moindre application.

C’est ainsi que, profitant d’une promotions signalée sur l’incontournable Minimachines.net, je me retrouvais, quelques jours plus tard, muni du précieux SSD de 240 Go, largement assez pour l’utilisation de l’engin.

En avant pour la mise en place, aidé par une vidéo dénichée sur Youtube :

L’ouverture de l’enfin est simple, le démontage des barrettes mémoires sans difficultés. Cela se corse en ôtant l’antenne WiFi puisque de toute façon le connecteur UFL ne restera pas en place, c’est une certitude 🙂

Mais là où je suis ulcéré devant le manque de qualité, c’est en regardant de plus près la carte mère, et par exemple le connecteur destiné à alimenter le ventilateur indispensable au refroidissement de l’ordinateur : il n’y a PAS de véritable connecteur sur le circuit imprimé !! Une fois la prise du ventilateur ôtée, on ne retrouve que 4 petites pièces en forme de L, soudées directement sur la carte mère, EXTREMEMENT FRAGILES !

Résultat, au moindre contact avec quoique ce soit, ces précieuses pièces se tordent, se vrillent, et se cassent, une mésaventure qui m’est hélas arrivée !
Regardons de plus près le reste de la platine : même combat, tous les connecteurs miniaturisés semblent utiliser cette atroce solution chinoise, bien plus économique qu’un véritable connecteur fixé à même la platine, mais tellement fragile.

Là, on se dit que la Pomme a pris de l’âge, que sa conception a pourri avec les années et que le logo du fruit croqué ne sera bientôt plus véritablement synonyme de qualité, hélas.

Pour résoudre ce soucis avec le connecteur du ventilateur, n’hésitez pas à ôter délicatement ces petites pièces en L en utilisant un fer à souder fin, et venez ressouder chaque fil du ventilateur à sa place (le côté plat du connecteur ventilateur se plaçait contre la carte mère pour mémoire), sans vous tromper dans l’ordre de montage. Ces fils se dénudent rapidement en les faisant légèrement chauffer au fer et en déposant une infime quantité de soudure au bout. C’est délicat, minutieux, mais au final payant, puisque vous n’aurez pas à payer un SAV fort coûteux.

Au final, une fois le précieux SSD installé, Yosemite (OS/X 10.10) mis en place, on se retrouve avec une machine bien plus réactive :

ssd_macmini

N’oubliez pas alors de venir activer le TRIM indispensable au SSD avec Trim Enabler, et n’hésitez pas à grimper jusqu’à 8 Go de mémoire vive pour compléter votre mise à niveau 😉

 

 

Be Sociable, Share!