Allons-y pour une série de billets sur mFi, la gamme domotique proposée par Ubiquiti, et intéressons-nous de plus près au capteur de température, délicieusement prénommé mFi-THS par le constructeur américain.

Capteur de température mFi-THS

Installons le logiciel mFi sur notre iMac, relions mFi-THS au contrôleur mPort de base :

Contrôleur mPort

Contrôleur mPort

et laissons mFi découvrir le matériel…

en quelques minutes, le contrôleur a été adopté, mis à jour, et sa sonde de température également : simple, pratique, on n’a vraiment rien à faire, c’est de l’Ubiquiti, un peu à l’instar du gestionnaire Unifi.  Bien entendu, tout ceci peut également se faire en WiFi, en commençant par connecter le mPort avec votre ordinateur et en lui communiquant les différentes informations de votre réseau (clé, cryptage, nom, etc).

mPort : configuration WiFi

Revenons aux sondes : il faut tout de même affecter le type de sonde au port choisi (1, 2, ou 3) sur le mPort :

mPort : configuration des capteurs

mPort : configuration des capteurs

Une soirée plus tard, nous pouvons admirer la courbe des températures descendre durant la nuit, puis remonter au matin, avec la remise en service des appareils :

Courbes des températures

 

A noter que le port 3 du mPort est en fait un bornier destiné à recevoir des entrées, analogiques ou digitales, générer des sorties ou connecter le détecteur d’ouverture mFi-DS :

mPort : configuration du port 3

mPort : configuration du port 3

Et c’est là que le jeu sympa peut commencer, avec la création de règles (Rules), comme dans cet exemple :

Les règles : comment se comporter ?

Ici, si l’entrée digitale est activée, nous générons un évènement système. Mais nous pourrions également envisager une règle différente :

  1. si la température descend en dessous de 15°
  2. déclencher le chauffage
  3. prévenir par email

ou encore :

  1. sur détection de mouvement
  2. allumer les lumières et laisser la caméra IP réagir à la détection de mouvement, capturant l’image de l’intrus

Il existe en effet des possibilités infinies, limitées par les capteurs pour le moment disponibles toutefois, mais pas forcément : Ubiquiti a mis en ligne un Wiki qui détaille avec précisions et de nombreux exemples les différentes utilisations possibles, à découvrir en suivant ce lien, in english.

Premières impressions donc : un produit nouveau, pas mal conçu, polyvalent et évolutif avec la génération de scripts pour vos propres capteurs. Un regret : ne pas avoir la possibilité de relier certains capteurs sans fil comme cela est devenu l’habitude, sur 868 MHz par exemple.

Be Sociable, Share!