Premier test du module USB 300 MBps dont je vous ai parlé dans un précédent billet, avec une arrivée en stock bien plus rapide que prévu, tout à l’honneur d’UPS (on comprend la différence avec les amateurs de Chronopost du coup lol).

Premières impressions et observations en ouvrant l’emballage :

  • emballage soigné, bien présenté
  • brides de serrage sur mât livrées
  • vis et chevilles pour support mural livrées
  • 5 m de cordon USB
  • documentation in english TRES succinte
  • AUCUN CD de drivers, il faudra aller les télécharger sur internet, l’adresse vous est fournie dans le manuel fort heureusement, on respire 😉

Quelques http plus loin, un ZIP de plus sur le bureau et voici les drivers XP installés sur mon netbook Asus 1005HA. Connectons le module sur l’un des ports USB du netbook : détection, installation, en moins d’une minute le module USB est opérationnel. Un scan des réseaux WiFi cryptés : connexion immédiate après avoir entré les clés d’accès, rien à redire, du très standard somme toute, pour le moment du moins, la surprise viendra après la pause…

Tout de suite, j’observe une différence : la connexion sur notre Livebox 2S s’effectue à 144 MBps, contre 130 Mbps avec la carte WiFi intégrée au Netbook. Lançons maintenant l’utilitaire de gestion signé Ralink, constructeur de la puce WiFi de notre matériel :

On y retrouve la liste des réseaux WiFi entendus, la force du signal, la norme WiFi utilisée (a, b, g, ou n), le canal, le cryptage en place.
Et là, de suite, étonnement garanti, le module que je teste est supposé n’être opérationnel que sur 2.4 GHz, et pourtant, regardez bien le réseau AIRWIRE : il capte un pont réseau 150 Mbps 5 GHz sans soucis !!

Ni une, ni deux, un Bullet 5M, une antenne omni 5 GHz et voici un nouveau point d’accès au bureau, wifizone1, sans cryptage, sans protocole Airmax, sur 5200 MHz. Le module non seulement le capte, mais s’y connecte fort bien :

Vous noterez l’adresse IP reçue, 192.168.1.209, le canal 40 (5200 MHz) et le petit cadenas ouvert, marquant l’absence de cryptage.

Nous voici donc avec un matériel 2.4 GHz capable de fonctionner également sur 5 GHz, mais avec toutefois des limites : il ne semble pas couvrir l’intégralité de la gamme 5 GHz, adieu par exemple les 5500 MHz utilisés pour des liaisons de bridge en extérieur, le Ralink ne les reçoit pas ! Il fonctionne par contre fort bien sur les canaux du bas de bande.

A l’aide Ubuntu, voyons voir ce qu’un lsusb va nous trouver sur le port USB de notre machine virtuelle Ubuntu :

 

RT3572 donc, voici le doux nom de la puce WiFi utilisée, une puce qui est effectivement donnée pour fonctionner sous la norme 802.11a/b/g/n, ceci explique donc cela, nous avons enfin une réponse.

Conclusion :

Je me demande comment je vais pouvoir conclure ce rapide test ! Certes le côté plastique peut faire peur, mais après tout, les modules Ubiquiti sont eux aussi en plastique. Certes c’est de l’USB, mais n’est-ce pas plus simple pour Mme Michu que de devoir aller bidouiller sa configuration réseau en ethernet ?!

Ce petit module est tout simplement étonnant, étonnant de le voir fonctionner en 5 GHz par exemple, étonnant de le voir fonctionner si vite et si bien, étonnant de voir à quel point son antenne 15 dBi intégrée fait des merveilles, réussissant à capter des réseaux jamais entendus jusqu’à présent. Il vous suivre partout, en camping, en camping car, sur un bateau (l’absence de pièces métalliques sera un atout de taille !!), voir à l’hotel pour ceux qui sont sans cesse sur la route. L’étudiant pourra également le positionner sur un coin de sa fenêtre pour mieux recevoir le réseau interne de l’université, etc.

 

DISPONIBLE CHEZ ONLINE INFRACOM

 

Be Sociable, Share!