Depuis la récente acquisition d’une Nexus 7 LTE, modèle 2013, je me suis interrogé sur la fonctionnalité NFC de la tablette, c’est à dire cette capacité à recevoir et envoyer des informations sans contact avec des badges adaptés ou de simples étiquettes autocollantes.

nexus_minimachines

Premier essai, NFC PASSPORT READER, une application qui permet, moyennant l’entrée préalable de quelques informations, de venir lire la puce NFC de votre passeport. Le résultat est bluffant, à commencer par l’apparition de votre photo :

nfc_passport

Bien entendu, ceci est un exemple 🙂 Vous n’avez toutefois pas accès aux données plus confidentielles, faute d’avoir la clé de décryptage…

Mais il y a plus amusant, avec Trigger par exemple. Cette petite application permet de lancer des tâches sous conditions. Je passerai sous silence un usage classique, pour me concentrer sur les possibilités offertes par le NFC.

Imaginons une étiquette NFC collée sur la table de nuit. Epuisé par une journée très chargée, vous venez déposer votre tablette à cet endroit là et, miracle, elle va automatiquement basculer en mode silencieux, couper le GPS, couper le Bluetooth, couper le son, et même vous dire « bonne nuit » !

Il suffit pour cela de correctement configurer une tâche, appelée ici « dodo« , et d’y affecter les actions à réaliser :

task_nfc1

 

Le matin, effectuez un nouveau flashage de la puce RFID et la tablette rebasculera dans le mode habituel, à charge pour vous de rétablir le volume pour ne pas réveiller votre cher(e) et tendre qui reste dans les bras confortables de Morphée 🙂

Autre application ? En voiture ! Vous positionnez l’appareil sur son support et, oh miracle, le bluetooth est activé, l’appareil se relie à votre véhicule. Il active également le GPS, lance le logiciel de détection de radars dangers puis active la cartographie mobile en lançant Map. Pour bien faire, il pourra aussi lancer le lecteur multimédia  : vous êtes prêts à partir sans avoir eu besoin d’intervenir sur la tablette !

rfid

 

Autre idée tout à fait possible : collez deux étiquettes à l’entrée de l’habitation, une SORTIE et une ENTREE. En sortant, vous flasherez SORTIE et en arrivant, ENTREE. Avec la sortie, l’application va activer l’alarme, demander à la domotique de tout éteindre et de venir simuler votre présence, en allumant par exemple une lampe, la radio, etc.

En arrivant, la tâche désactivera l’alarme, allumera les lumières de la maison, la TV, et pourra même expédier un SMS « je suis rentré » à votre ami(e).

Autre idée ? Je pose ma tablette sur le taf NFC de la cuisine et aussitôt j’active le lecteur de musiques ou la TV en streaming, suivi du livre de recette de Marmiton par exemple.

 

Conclusion :

Vous l’avez compris, les étiquettes NFC ouvrent des possibilités infinies à l’automatisation de tâches, à la simplification d’actions routinières. Je les intègrerai volontiers dans la domotique d’une habitation, dans une voiture, voir simplement pour transmettre les informations de connexion d’un hotspot WiFi : flashez l’étiquette et vous recevez la clé de cryptage !

Et vous, des idées ?

 

Be Sociable, Share!