Allez bonnes gens, Noël est passé, terminée la magie mièvre qui vous est imposée partout bien avant : téléfilms niais et dégoulinants de sincérité hollywoodienne sur TF1 ou M6, chômeurs de longue durée déguisés en bonhomme ventripotant à barbe blanche, chants miéleux sur nombre de sources sonores, et j’en passe.

En fait, tous les ans c’est pareil, on vous impose cette prétendue période de joie, de fête, d’humanité, alors qu’à coté, dans le vrai monde, le dictateur Poutine et son pote Bachar en profitaient pour ajouter une couche (de bombes…) finale sur Alep, alors que des journalistes sont en prison en nombre dans cette Turquie qui avait un jour espéré faire partie des valeurs humanistes d’une Europe chancelante. Cette mascarade ‘Noëlienne » en devient du coup bien hilarante, comme chaque année, même si nombreux sont sans doute ceux qui vont en profiter pour mieux regarder les autres, les plus faibles, les plus démunis, chercher à réunir les épars en ce moment précis de communion humaine.

Mais cette attitude, il ne faut pas l’avoir qu’à Noël : offrir des cadeaux, des attentions, c’est toute l’année, surtout avec celles et ceux que vous aimez. Se préoccuper de cet invisible sur un trottoir, c’est difficile à faire, mais c’est aussi toute l’année qu’un cœur doit être ouvert, pas juste durant cette période de Noël, pas simplement parce qu’une émission TV présentée par un multi-millionnaire vous aura mis sur la voie de cette générosité temporaire : les bons sentiments, l’acceptation des différences, le regard vers l’autre, c’est tout le temps que nous devrions agir de cette sorte.

Prochainement, vous allez pouvoir participer à la fête commerciale de la St Valentin, honorer Papa et Maman si vous avez la chance d’encore les avoir près de vous, puis penser aux grand-mères. N’oubliez pas d’honorer également vos politiciens préférés à Pâques, fête des cloches, car en cette prochaine année 2017, nul doute qu’ils seront à la fête, prônant leur laïcité à triples niveaux, vantant leur proximité avec le peuple (et avec leurs comptes en Suisse ou dans d’autres paradis fiscalement tolérants), promettant tout ce que vous voudrez entendre pour ne jamais l’appliquer ensuite, englués dans un système qui ne leur offrira aucune liberté.

Bref, courage pour ce 2017 qui point lentement son nez à l’horizon, trouvez la force de réfléchir, de réagir, de contrer la méchanceté et la bêtise humaine, trouvez le courage de mettre un genou à terre pour vous rapprocher de ceux qui se trouvent en bas de notre société, et faites en sorte que Noël soit toute l’année, en humanité, en fraternité, et liberté. Moi, je vous aime, sans distinction de couleur, de religion, d’orientation sexuelle ou de je ne sais quoi encore : soyez heureux, aimez-vous, vivez, profitez, et essayez de construire, c’est tellement plus difficile que détruire en cette période un peu troublée 😉

Be Sociable, Share!