Une nouvelle caméra IP est en test au labo, Réf. APEXCAM. Jugez déjà des possibilités, avec les caractéristiques techniques de la bête :

  • WiFi 802.11b/g et port ethernet 10/100 MBps
  • Résolution : 640 x 480 (VGA) ou 320 x 240 (QVGA)
  • Interface de gestion web accessible par Internet Explorer, Chrome, Firefox, Safari ou smartphone Java
  • Audio bi-directionnelle intégrée
  • Capteur Cmos haute sensibilité, 0.5 lux @ F2.0
  • Jusqu’à 9 utilisateurs simultanés
  • Capture d’image
  • Eclairage infrarouge nocturne
  • Support de DynDns et gestion d’un modem internet ADSL ou câble
  • E/S d’alarme sur détection de mouvement
  • Protocoles http, tcp, udp, smtp, ddns, sntp, dhcp, ftp
  • Gestionnaire d’IP sous Windows pour faciliter la configuration
  • Envoi d’email ou de fichier sur FTP sur détection de mouvement
  • Programmation horaire de la détection de mouvement

Vous allez me dire que c’est un modèle de caméra IP comme il y en a tant sur le marché. Sauf que je connais peu de caméras dans cette gamme de prix (< 100 € H.T.) disposant d’un port d’E/S capable de déclencher une capture d’image ou d’activer un appareil externe sur détection de mouvement…

Mieux encore, imaginez vous visualiser l’image directement depuis VLC ou tout player vidéo ! C’est possible en utilisant le lien http://login:password@ip_camera/videostream.cgi. Par ex : http://admin:test@192.168.1.157/videostream.cgi si votre APEXCAM est configurée avec l’IP 192.168.1.157 sur votre réseau local.

Détaillons un peu le produit proposé. Dans le pack, vous allez trouver :

  • une alimentation 220 V / 5 Vcc
  • un pied support avec rotule orientable haut/bas/droite/gauche servant de base à la caméra
  • la caméra IP elle même
  • une notice d’utilisation en anglais
  • un cd avec le manuel et des logiciels de configuration IP

Sur le coté gauche de l’appareil se trouvent la sortie audio, la prise d’alimentation, et un trou pour effectuer une remise à zéro (RESET). Au centre, la caméra et son objectif, entourée de 10 LEDs infrarouge et d’un micro pour le son ambiant :

A l’arrière vous retrouverez le classique connecteur Ethernet et le bornier I/O Alarm destiné aux branchements d’alarme.

Justement, à ce sujet, voici une capture d’écran du menu de configuration de l’alarme :

Dans ce cas présent, nous avons activé l’alarme et son unique entrée. Imaginons qu’un détecteur infrarouge y soit relié… Lorsque l’entrée est activée, en présence d’un mouvement détecté en infrarouge, la sortie sera positionné au niveau 1 (high), permettant par exemple d’activer un projecteur et en même temps de prendre des clichés de l’intrus.

Nous reparlerons de cette caméra très prochainement je pense, le temps de poursuivre les essais internes 😉

Be Sociable, Share!