Nous venons de remettre à jour notre gamme d’amplificateurs WiFi 802.11b/g.

C’est l’occasion de revenir une fois encore sur ce que nous avons déjà écrit par le passé sur ce blog :

  • avez-vous vraiment l’usage d’un amplificateur ? Une bonne antenne et un bon câble coaxial de liaison sont dans 99% des cas suffisants pour améliorer une liaison instable.
  • un amplificateur WiFi, ce sont des micro-ondes, tout comme le four qui vous réchauffe le café le midi : plus il sera puissant, plus il va rayonner, j’allais même dire irradier ! Couplé à une antenne à fort gain, vous pouvez rapidement arriver à des puissances totalement déraisonnables, voir même dangereuses pour le voisinage immédiat !
  • un amplificateur ne permet pas de mieux passer des obstacles : un rideau d’arbres situé sur le trajet absorbera encore plus l’onde, mais vous ne la passerez pas. Essayez plutôt une Nanostation 2 avec sa commutation de polarisation, ce module peut souvent faire mieux qu’un amplificateur de 4 W 😉
  • un amplificateur peut être utile pour compenser les pertes dues à une liaison coaxiale de longueur IMPORTANTE : une antenne installée sur un pylône de 50 m, là oui, vous pouvez amplifier en bas du pylône pour espérer avoir la puissance nécessaire en haut !
  • n’oubliez pas, pour finir, de respecter les réglementations en vigueur dans le pays d’utilisation : en France vous êtes bloqués aux 100 mW PIRE !

Be Sociable, Share!