Je dois avouer que, passés l’enthousiasme initial, l’utilisation un peu poussée d’Over The Box n’est pas forcément des plus simples, à un point tel que j’ai bien failli tout laisser tomber et mettre l’appareil à la poubelle, rien de moins.

C’était sans compter le support très efficace d’Ovh, et plus précisément Damien, que je tiens ici à remercier publiquement pour sa patience et ses conseils : un coup de fil, des explications claires, et 20 mn plus tard j’arrivais à relancer une box un brin plantée. Certes, et je pense qu’il faut bien en prendre conscience : Over The Box n’est pas forcément destiné aux débutants, surtout si plantage il y a.
J’imagine mal Mme Michu devoir flasher l’image de restauration sur une clé USB par exemple, même si le guide d’Ovh l’expliquant est relativement clair. Non, il vous faudra un peu de maitrise si vous mettez les mains dedans, soyez prévenus !

On en arrive du coup à la possibilité d’augmenter l’ergonomie : le produit est génial, il fonctionne relativement bien, mais via le Manager d’Ovh on aurait aimé voir une simplification des fonctionnalités : cliquer pour activer la QoS par exemple, bien pratique en VoIP, simplifier l’enregistrement d’OTB et faire en sorte qu’il soit identifié par un code UNIQUE, associé à son adresse MAC par exemple, sauvegarder automatiquement la configuration pour pouvoir la restaurer en cas de gros plantage, etc.

Oui l’idée est top, mais entre un produit destiné aux vrais geeks et une ergonomie Mme Michu telle qu’Orange la conçoit pour certains de ses services, je pense qu’il faudrait trouver un juste milieu, améliorer l’interface et activer des fonctions par de simples clics : simplifiez via la programmation d’une interface clients plus « humaine », plus « parlante ». L’interface d’OTB est complète pour le geek, elle ne le sera pas pour l’individu lambda je pense.

Les performances maintenant : difficile pour le moment d’établir un véritable rapport, l’une de mes box adsl étant un peu à la ramasse, un soucis de ligne avec une trop forte atténuation. Ceci dit, on voit clairement sur le graphique du trafic en temps réel que les deux semblent être utilisées :

otb_trafic_ovh

Au final, avec deux lignes pleinement opérationnelles, il faudrait escompter de 14 à 16 Mbps de débit descendant. Attendons les réparations pour avoir une idée précise désormais.

La QoS maintenant : il suffit de suivre le guide sur le sujet, elle s’active sans soucis :

otb_ovh_qos

J’avoue ne pas l’avoir encore testée complètement, pour le moment seul un téléphone VoIP Grandstream l’utilise. Je n’ai pas refait d’essais sur les lignes SIP d’OVH qui posaient quelques soucis (indépendants d’OTB à priori), chaque chose en son temps.

Reste maintenant à réaffecter toutes les IPs des nombreux modules présents sur le réseau de l’entreprise, organiser ça proprement. Ensuite, il faudra tester un accès distant, via l’IP fixe attribuée par OTB, une opération que je n’ai pour le moment pas pu faire.

 

Be Sociable, Share!