Dans la grande guerre qui oppose les anti-ondes et les demandeurs de connexions internet haut débit, une nouvelle étape a été franchie suite à une levée de boucliers dans la petite commune de Hèches (Hautes-Pyrénées).

Le Département prend en effet en charge l’équipement haut et très haut débit avec 91,4% du réseau en fibre optique et seulement 7,3 % en Wimax. Toutefois, si une commune refuse le Wimax, eh bien la solution sera simple : satellite !! Adieu donc le haut débit, bonjour le débit limité, tout cela parce qu’une poignée d’irréductibles anti-ondes aura réussi à torpiller un projet qui semblait pourtant censé.

Eh oui, hélas, la fibre ne peut pas arriver partout, elle n’a d’intérêt que si elle se trouve sur le trajet d’établissements publiques (écoles, administrations, hôpitaux par exemple), mais pas forcément pour aller dans chaque fin fond de campagne, rentabilité oblige. Refuser le Wimax peut donc contribuer encore plus au désert internet rural.

Continuons donc à avoir peur des ondes, continuons à nous en méfier même si les niveaux mesurés par les scientifiques indépendants sont jugés sans effet sur notre santé, continuons à refuser cette technologie qui pourrait pourtant conduire à un certain équilibre sur notre territoire, et apprécions ce désert numérique que, voici quelques années, nous combattions avec tant de virulence…

Be Sociable, Share!