Difficile à dire si ce phénomène est propre à la France ou propre à une époque, mais les journaux & revues informatiques françaises ont visiblement pris une mauvaise habitude : si vous voulez figurer dans leurs articles, communiqués de presse ou autres banc d’essai, n’espérez rien sans une publicité…

Vous avez bien lu oui, dépensez une certaine somme tous les mois en pub et là vous aurez effectivement accès à leurs colonnes ! Or, pour moi, mais je suis sans doute bien naïf, un communiqué de presse est une information GRATUITE, destinée à alimenter les colonnes d’un magazine, qu’il soit papier ou internet. Si je dois payer pour une telle information, alors je fais une publi-rédaction, ventant tous les points positifs de mon action commerciale, ventant mes marques, mes produits, etc !!

Idem pour un banc d’essai : si je dois payer pour cela, il n’aura plus rien de partial !! Et là, le système copinage, désolé, mais je m’y suis toujours refusé car il lèsera forcément les lecteurs et les clients à terme, fournissant des informations qui n’ont rien de sincères !

Trop bête ? Oui je le suis sans doute, mais j’ai une légère tendance à penser que la sincérité paie toujours, une tendance à penser que dire la vérité permet d’avoir des clients satisfaits de leur achat, simplement parce que je ne leur aurai pas casé à tout prix le produit qui me fera le plus de marge commerciale, mais vendu LE bon produit, adapté au besoin précis de ce client !

Avec cette façon de faire de la part de bon nombre de magazines, que croyez-vous qu’il arriva lorsque l’une de ces revues (avec le mot PC dans le titre…) pris contact pour obtenir une publicité ? Elle a eu droit à une explication de texte mettant en avant certains principes commerciaux, dont l’honnêteté et le respect des lecteurs, et n’obtint jamais la publicité espérée 😉

Be Sociable, Share!