Petit entrepreneur depuis 1995, oui 22 ans déjà, tout petit et totalement assumé de vouloir le rester, certains ont un jour dit que j’étais le « plombier du WiFi », capable de réaliser du sur-mesure, de comprendre les besoins précis des clients, sans chercher à faire du « je sors le matos de l’étagère / j’emballe / j’expédie » comme nombre de concurrents bien plus gros.

Entreprendre, c’est aussi trop souvent subir le « système », c’est à dire cette infrastructure mise en place pour vous, parfois contre vous, par l’Etat Français. Entreprendre, c’est parfois gagner de l’argent, parfois avoir besoin d’être accompagné, aidé pour traverser de mauvaises passes. Mais entreprendre, c’est avoir un contact avec le monde extérieur, ne pas faire de différences avec un client en fonction de son âge, sexe, orientation sexuelle, pays, religion, ou je ne sais quoi encore.

Entreprendre, c’est la LIBERTE de faire. Au tout début, en me fournissant en Allemagne, sans zone Euro, avec des frontières fermées, il me fallait payer en mandat postal (le moins cher) ou par virement bancaire (Francs vers DeutschMark), plus coûteux. A l’arrivée, la douane se servait, la marchandise ne circulait pas librement, nous n’étions pas encore Européens. Appeler mes fournisseurs coûtait un bras, nous n’avions pas de lignes illimitées sur nos connexion internet : les box n’existaient pas encore !

Lorsque je me déplaçais en Allemagne, je passais les frontières, à commencer par les barbelés Suisses, toujours bien présents, puis la frontières allemande vers la Forêt Noire : rien n’était simple, les pays étaient fermés, les peuples chacun chez eux, verrouillés à l’intérieur de leurs frontières, douce illusion de sécurité.

Puis l’ouverture est arrivée, l’Euro est arrivé. Je passais d’une rive à l’autre du Rhin sans soucis, ce qui n’empêchait pas parfois les contrôles des douanes volantes. Je discutais avec les parents d’amis allemands, ceux là même qui avaient vécu la guerre fratricide et subit la haine d’un certain Adolf… Ils retrouvaient le goût de partager avec les anciens ennemis, les frontières étaient tombées, nous pouvions circuler, échanger, nous connaitre, apprécier nos qualités, rire de nos défauts, et au final, nous vivions en fraternité.

Cette Europe qui ouvrait nos pays, nos coeurs, nos entreprises, j’ai appris à l’aimer, mais je regrette qu’elle ne soit pas devenu une Europe des peuples, au détriment d’une Europe de l’administration, trop souvent. La quitter sous prétexte d’avoir peur, de vouloir contrôler mes frontières, de me renfermer ? JAMAIS !! Vous entendez Marraine La Pine, JAMAIS, cette Europe est une opportunité, un gage de paix et d’humanité, même si elle n’est clairement pas parfaite, loin de là, mais à nous de nous battre pour qu’elle s’améliore !

Oui, nous sommes tous différents dans tous ces pays désormais unis sous la bannière Européenne, oui nous ne pouvons pas toujours tomber d’accord, mais bordel, quelle opportunité pour mieux travailler, quelle opportunité pour mieux découvrir son territoire, ses cultures, ses espérances ! Tenez donc, prochainement, en Juin 2017, nous allons pouvoir profiter PARTOUT EN EUROPE de notre abonnement mobile national : en vacances en Grèce, à nous le surf sans surcoût, les appels téléphoniques gratuits, les SMS illimités ! Demandez à un Suisse s’il n’aimerait pas aussi en profiter, et demandez bientôt à un anglais s’il ne regrettera pas d’avoir quitté cette union qui forge, qui renforce.

Entreprendre, c’est aussi faire partie de la République, en tant qu’entreprise, en tant que citoyen et j’assume totalement la possibilité de m’exprimer, surtout en cette période d’élection où le chemin de ce pays que j’aime peut changer sur les 5 années à venir et venir influencer mon activité, ma vie.
Je n’aime pas par exemple les discours qui excluent, qui pointent du doigts les droits des femmes par exemple alors qu’on n’en a pas fait cas au préalable :

Entre discours de façade et action, la différence est notable, et se faire enfumer à ce point n’est pas supportable. Non, le FHaine n’est pas un parti respectable, oui le FHaine a été créé par d’anciens Waffen-SS, faites donc un tour par Wikipedia pour bien comprendre à qui vous avez à faire, et n’en doutez pas, Pôôopa et sa fifille à allure de Trans loupée n’ont PAS changé, sauf de discours marketing, le temps des élections.
Le FHaine, ce parti qui critique tellement l’Europe sans chercher à la changer, à l’améliorer, tout en en retirant un maximum de fric pour des emplois supposés fictifs, sans répondre aux interrogations des juges : on est où là ? Marraine La Pine est donc au dessus des lois et se présente aux suffrages des élections ? Vous rigolez ou quoi ??!! Ah oui, le fameux « système » bien pratique pour justifier une prétendue chasse aux sorcières, ce complot initié par les médias, les politiques, les franc-maçons, les juifs, les immigrés, les extra-terrestres planqués dans les bases sous-marines de l’Atlantique, et je ne sais encore quel délire du même style. RIDICULE !

Oh Mémélenchon n’a pas été mieux, lui aussi à profité de son mandat Européen pour venir signer la feuille de présence le lundi et repartir avec le fric à la fin de chaque mois, n’en doutez pas : sans contrôle, nos politocards ne valent pas grand chose hélas 🙁

Les immigrés, on en parle ? Je préfère « les réfugiés », oui, ceux qui ont été forcés de foutre le camp de leur pays, après avoir vu leurs femmes violées par Daesh, leurs enfants embrigadés ou égorgés, vous savez, ceux qui ne pensent qu’à venir se faire exploser devant nos églises après avoir parcouru des milliers de kilomètres, été totalement saignés par les différents réseaux de passeurs…
Dites, bande de c…, vous vous mettez à leur place parfois ? Oui, bande de c…, j’assume, car parfois il faut réfléchir un peu plus loin que le bout de son canapé, oser bousculer sa tranquillité, confortablement entouré de femmes et gamins à la maison !

Imaginez-vous une seule seconde à leur place, forcé de prendre la route sans attendre, de fuir votre vie calme, de chercher de l’aide dans un autre pays, par milliers, par millions.
Oui, je vous l’accorde, ils sont totalement différents de nous, ils n’ont pas les même habitudes, ils ont tout à ré-apprendre et même leur religion ne semble pas coller avec notre mentalité de bon français : et si nous les aidions à s’intégrer plutôt que de dépenser une énergie double à les rejeter ? Ces médecins, ouvriers, boulangers, profs, ne sont-ce pas des chances pour dynamiser notre pays, relancer notre économie avec de nouvelles idées ? Bien entendu, ceux qui ne veulent pas s’intégrer, qui refusent le pays qui leur tend la main sont libres d’aller chercher bonheur ailleurs, mais au moins nous aurons proposé cette aide qui n’est qu’humaine, normale, nous aurons juste fait notre devoir d’Homme, en toute conscience, en tout respect de l’être humain qui nous fait face.
Ah oui, vous voudriez fermer nos frontières pour éviter les quelques déviants qui aimeraient se faire exploser ? Vous pensez vraiment qu’ils n’arriveront pas à entrer, vraiment ? On pose un dôme de verre au dessus de l’hexagone alors hein, parce que sinon, c’est un peu illusoire que de croire qu’une frontière les retiendra, regardez les extrémistes de la R.A.F à l’époque des frontières par exemple.

En conclusion, je ne peux me résoudre à voter pour cette tête de con blonde qui nous enfume, celle qui critique l’Europe et l’utilise pour financer ses campagnes en sous-main, celle qui voudrait tant revenir au Franc et faire couler le pays (regardez du côté anglais, regardez les hausses de prix suite au Brexit déclenché, et pleurez pour eux !), celle qui va tous les ans valser en Autriche avec les fachos européens : mon Europe, c’est une union de gens différents, de gens avec des religions différentes, des vies différentes, mais une union de gens qui ont envie de vivre ensemble, sans rien renier, sans chercher à renier leur passé, juste vivre ensemble, se découvrir, même si parfois ce n’est pas si simple. Mon Europe elle peut s’améliorer, ELLE DOIT S’AMELIORER car là elle va dans le mur : je préfère me battre pour elle que la quitter sans rien faire, stupidement, et me retrouver isolé dans mon coin, ruiné dans un pays qui n’aura pas été capable d’avancer dans un mouvement mondial qui cherche à réunir les différences, à faire dialoguer les différences entre elles.

En Mai, je voterai donc Macron, même si tout n’est pas rose, même s’il y aura sans doute des combats à mener. En aucun cas je ne voterai pour Marraine La Pine, je n’ai pas envie de voir le pays de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité, et de la Laïcité détruit durant 5 ans ! Et puis sa notion de la religion, comment dire : arrêtez de me faire chier avec vos religions, ça n’a rien à faire en politique dans un pays LAÏQUE !

A bon entendeur,

Soyez heureux, avec vos différences surtout !

 

Be Sociable, Share!